POLITIQUE

Eaux usées: Environnement Canada suspend le projet de déversement dans le fleuve (VIDÉO)

14/10/2015 02:49 EDT | Actualisé 15/10/2015 07:34 EDT

Ottawa refuse de donner le feu vert à la Ville de Montréal pour qu'elle déverse huit milliards de litres d'eaux usées dans le fleuve Saint-Laurent.

C'est ce qu'a annoncé, mercredi, Denis Lebel, ministre de l'Infrastructure, des Collectivités et des Affaires intergouvernementales du Canada, au nom de la ministre Leona Aglukkaq, qui est responsable du ministère de l'Environnement.

Pour empêcher Montréal d'aller de l'avant avec son projet controversé, Leona Aglukkaq a eu recours à un arrêté ministériel d'urgence.

Environnement Canada va nommer un expert indépendant afin de procéder à un examen scientifique et mesurer davantage les impacts de cet éventuel déversement.

« Cet examen [...] tiendra compte des renseignements fournis par la Ville, la Province et d'autres experts

scientifiques et techniques œuvrant dans ce domaine afin d'analyser la proposition actuelle ainsi que d'autres options dont la Ville dispose, l'objectif étant de trouver la meilleure solution possible pour le fleuve Saint-Laurent. »

— Denis Lebel, au nom de Leona Aglukkaq

« Le fleuve est l'une des voies navigables les plus importantes du Canada, a déclaré Denis Lebel. Il constitue l'habitat de plusieurs espèces de baleines et de poissons et il fournit de l'eau potable à des millions de Canadiens. »

Le ministre Lebel se montre confiant : « Nul doute que la Ville de Montréal va donner les informations et va collaborer avec nous là-dedans », a-t-il dit en conférence de presse à partir de Saguenay.

« On a besoin de plus d'informations. On veut procéder avec eux [la Ville de Montréal ] dans le respect de l'environnement. On va analyser toutes les données. La Ville nous dit que c'est la seule solution; Environnement Canada va faire son travail là-dessus. »

— Denis Lebel, au nom de Leona Aglukkaq

Sylvain Ouellet, porte-parole en matière d'eau et de développement durable pour le parti d'opposition Projet Montréal, se dit satisfait de la décision prise par le fédéral.

« Depuis le début la Ville de Montréal a caché des informations au public et au conseil municipal, a déclaré M. Ouellet, et je comprend parfaitement Environnement Canada d'arriver à la même conclusion que nous : c'est-à-dire qu'on n'a toujours pas d'informations. »

LIRE AUSSI:

» 7 conseils pour limiter votre impact s'il y a déversement d'eaux usées à Montréal

» La saga des égouts de Montréal en 5 questions

» Le grand déversement d'égouts à Montréal aura-t-il lieu près de chez vous?

Le fleuve Saint-Laurent en images

Abonnez-vous à notre page sur Facebook
Suivez-nous sur Twitter