NOUVELLES

Cet homme a été viré en raison de ses flatulences

04/10/2015 03:21 EDT | Actualisé 04/10/2015 03:21 EDT
Mustafa Arican via Getty Images
Overweight

Ça ne sent pas bon pour Richard Clem. Sa femme a engagé une poursuite judiciaire, le mois dernier, contre leur ancien employeur. Ce dernier a renvoyé l'époux de Louann Clem en raison de son problème de flatulences.

L’homme de 70 ans et sa conjointe travaillaient tous les deux pour la compagnie Case Pork Roll à Trenton dans le New Jersey. M. Clem s’est fait licencier, en février 2014, pour une raison bien précise, selon les documents de la cour: il pète constamment.

Louann Clem clame que le renvoi de son mari est une violation de la Loi sur les Américains handicapés.

Son mari appuie l’action intentée par sa femme, en plus d’intenter également une poursuite de son côté par l’entremise de la Commission sur l'égalité des chances en matière d'emploi.

«Quand la poursuite a été engagée, je ne savais pas que ça deviendrait viral, a confié Clem au Huffington Post. J’étais très surpris.»

Richard Clem a fait ses débuts à la Case Pork Roll en 2004 à titre de contrôleur et il est convaincu d’avoir fait un bon travail.

À l’époque de son embauche, Clem pesait 420 livres, mais il a subi une chirurgie gastrique en octobre 2010 pour se débarrasser de son surplus de poids.

Rapidement, Clem est parvenu à perdre 120 livres avant d’en reprendre 10 autres. Il souffre toutefois depuis d’effets secondaires tels la diarrhée chronique et des gaz impossible à retenir.

En 2013, ses symptômes se sont aggravé ce qui a causé d’importants inconvénients sur son lieu de travail, toujours selon la poursuite.

Louann Clem, qui a commencé à travailler pour l’entreprise en 2008, affirme que le président de la compagnie, Thomas Dolan parlait régulièrement des problèmes de flatulence de son époux.

Il semblerait que M. Dolan ait contraint M. Clem à travailler de chez lui. Il ne se gênait pas pour parler à sa femme des désagréments causés par la santé de son époux. «Nous ne pouvons pas faire fonctionner l’entreprise et laisser entrer des visiteurs avec l’odeur qui plane dans le bureau», lui disait-il. Dit à Rich que nous avons des plaintes de la part de plusieurs personnes ayant des problèmes avec des odeurs.»

Richard Clem a été renvoyé le 28 février 2014 et sa femme a remis sa démission le jour même en raison du harcèlement et de la discrimination dont a été victime son conjoint, relate NJ1015.com.

L’avocat du couple, David Koller, affirme que les troubles gastro-intestinaux de son client ont certes fait jaser, mais il ne s’agit pas de l’élément clé de la poursuite.

«Les flatulences ne sont que la partie sexy de l’histoire. Mon client souffre d’obésité et cela est couvert par la Loi sur les Américains handicapés», a expliqué M. Koller au Huffington Post.

«Je prends la parole pour les personnes ayant un surplus de poids. Est-ce qu’être obèse veut dire que tu ne peux pas faire un bon travail? Certainement pas!», lance Richard Clem en guise de conclusion.

Cet article initialement publié sur le Huffington Post États-Unis a été traduit de l’anglais.

Abonnez-vous à notre page sur Facebook
Suivez-nous sur Twitter

Avant-après: des pertes de poids impressionnantes