BIEN-ÊTRE

Des vins américains contiennent des quantités excessives d'arsenic

30/09/2015 12:31 EDT | Actualisé 30/09/2016 05:12 EDT
Alamy

Soixante-cinq vins provenant des quatre principales régions vinicoles des États-Unis contiennent tous — sauf un — des quantités d'arsenic qui surpassent ce qui est toléré dans l'eau potable.

Ces vins provenaient de la Californie, de l'Oregon et des États de Washington et de New York.

L'Agence américaine de protection de l'environnement exige que l'eau potable ne contienne que 10 parties par milliard d'arsenic. Les vins testés par les chercheurs de l'Université de Washington en contenaient entre 10 et 76 parties par milliard, avec une moyenne de 24 parties par milliard.

Une autre étude qui accompagne la première précise toutefois que le risque pour la santé associé à l'arsenic dépend essentiellement de la consommation d'autres aliments dont on sait qu'ils contiennent de bonnes quantités de ce produit toxique, comme le jus de pommes, le riz ou les barres de céréales. Le risque le plus élevé d'une exposition à l'arsenic est associé à certains laits maternisés faits avec du sirop de riz complet biologique, selon cette étude.

L'auteure des deux études, la professeure Denise Wilson, a déclaré que seuls les grands buveurs qui consommeraient les quelques vins à forte teneur en arsenic devraient s'inquiéter pour leur santé. Elle ajoute que la population — et surtout les personnes âgées, les enfants et les femmes enceintes — doit toutefois évaluer son alimentation dans son ensemble.

Les vins de l'État de Washington étaient les plus contaminés, avec une moyenne de 28 parties par milliard, tandis que ceux de l'État de l'Oregon arrivaient en dernière place, avec une moyenne de 13 parties par milliard.

L'arsenic se retrouve naturellement dans l'environnement et peut entrer dans la chaîne alimentaire. Les vins américains contenaient plus d'arsenic que les vins européens, possiblement en raison de la géologie des régions vinicoles américaines.

Seulement deux vins blancs ont été étudiés, puisque les vins rouges sont produits avec la peau des raisins, où l'arsenic absorbé du sol tend à se concentrer.

Les amateurs de vin qui en consomment fréquemment en retireraient entre 10 et 12 pour cent de leur apport quotidien recommandé en arsenic. En comparaison, le jus de pommes peut représenter jusqu'à 25 pour cent de cet apport et le riz jusqu'à 101 pour cent.

Cinq pour cent des échantillons examinés contenaient aussi des quantités excessives de plomb.

Ces deux études sont publiées dans l'édition d'octobre du Journal of Environmental Health.

15 vins à prix doux (et qui ne vous feront pas honte devant vos invités)

Abonnez-vous à notre page sur Facebook
Suivez-nous sur Twitter