POLITIQUE

Harper: 1,3 million d'emplois; Mulcair: gel des cotisations à l'assurance-emploi

22/09/2015 05:06 EDT | Actualisé 22/09/2016 05:12 EDT

Au 52e jour de la campagne électorale, le chef conservateur prédit 1,3 million de nouveaux emplois en cinq ans, s'il est réélu. Le chiffre est raillé par son rival libéral. Le chef néo-démocrate, lui, promet un meilleur régime d'assurance-emploi. Sa promesse est remise en doute par son rival bloquiste.

De passage à Winnipeg, mardi, Stephen Harper a dit que son passé est garant de son avenir. Il peut donc assurer 1,3 million de nouveaux emplois d'ici 2020. À Montréal, Justin Trudeau a étalé son scepticisme, disant que M. Harper a le pire bilan en matière de création d'emplois depuis la Seconde Guerre mondiale.

Thomas Mulcair, à Moncton, voulait parler de travail saisonnier et d'accès à l'assurance-emploi. Il s'est engagé à maintenir à 1,88 $ les cotisations au régime afin d'avoir les moyens de défaire la réforme imposée par les conservateurs.

Mais ses chiffres ne tiennent pas la route, a laissé entendre Gilles Duceppe.

À Longueuil, le chef bloquiste cognait encore sur le clou du niqab, mardi matin. Il se disait prêt à demander le recours à la clause dérogatoire s'il faut contourner la Charte des droits et libertés dans ce dossier.

Ni M. Trudeau ni M. Mulcair ne veulent d'une loi qui interdise le port du niqab aux cérémonies de citoyenneté. M. Harper promet pareille loi s'il est réélu.

Par ailleurs, M. Trudeau n'a pas plus d'appétit qu'au premier jour pour discuter coalition.

Le chef libéral a dit clairement, mardi, qu'il n'appuierait jamais un gouvernement conservateur minoritaire et il a réitéré qu'il ne s'engagera dans aucune négociation de coalition avec les néo-démocrates.

M. Trudeau a aussi profité de son passage à Montréal pour faire une série de promesses électorales pour le monde de la culture. Il a promis d'ajouter 150 millions $ au budget annuel de Radio-Canada, de doubler celui du Conseil des arts qui atteindrait 360 millions $ sous un gouvernement libéral et d'ajouter 25 millions $ aux budgets annuels de Téléfilm Canada et de l'Office national du film.

M. Duceppe, lui, se préparait à dévoiler le cadre budgétaire des réclamations bloquistes, mercredi.

elections federales

Abonnez-vous à notre page sur Facebook
Suivez-nous sur Twitter

INOLTRE SU HUFFPOST

Les promesses de la campagne électorale