NOUVELLES

Migrants: la Croatie ferme presque complètement sa frontière avec la Serbie (VIDÉO)

18/09/2015 08:29 EDT | Actualisé 18/09/2016 05:12 EDT

ZAGREB, Croatie — La Croatie a fermé tous les postes le long de sa frontière avec la Serbie, sauf un, après avoir été submergée par l'arrivée de quelque 13 000 migrants qui se sont rués vers son territoire quand la Hongrie a scellé sa propre frontière avec la Serbie.

Les réfugiés n'ont maintenant plus d'autre choix que de traverser la Croatie pour rejoindre le territoire de l'Union européenne, même si ce trajet est nettement plus long et possiblement plus périlleux.

La majorité des réfugiés fuient la guerre en Syrie ou en Irak. Ils souhaitent rejoindre des pays prospères comme l'Allemagne ou la Suède.

Des responsables serbes, qui craignent de voir des milliers de personnes être coincées sur leur territoire, ont dénoncé la décision de Zagreb. Le ministre des Affaires sociales Aleksandar Vulin a dit que la Serbie traînera la Croatie devant les tribunaux internationaux si les postes frontaliers demeurent fermés, en faisant valoir que Zagreb aurait dû prévoir l'afflux d'autant de réfugiés.

La fermeture des postes frontaliers n'empêche pas des migrants de continuer à traverser des champs pour entrer en Croatie. Des femmes portant des enfants et même des réfugiés en fauteuils roulants ont affronté la chaleur dans l'espoir d'une vie meilleure.

La décision de Zagreb est d'autant plus surprenante que le premier ministre croate Zoran Milanovic a répété vendredi que son pays n'a aucune intention de fermer ses frontières. Il a plutôt dit que les migrants seraient accueillis, puis redirigés vers la Hongrie ou la Slovénie.

M. Milanovic a ajouté que la Croatie a atteint sa pleine capacité d'accueil et qu'elle est incapable d'enregistrer plus de gens, comme l'exigent les lois européennes.

«Que pouvons-nous faire d'autre?, a-t-il demandé. Vous êtes les bienvenus en Croatie et vous pouvez traverser la Croatie. Mais poursuivez votre chemin. Non pas parce que nous ne vous aimons pas, mais parce que ceci n'est pas votre destination finale.»

La Slovénie, de son côté, a commencé à refouler les migrants vers la Croatie et a annulé toutes les liaisons ferroviaires entre les deux pays. La police slovène a intercepté au cours des dernières heures des dizaines de personnes qui tentaient d'entrer illégalement sur leur territoire. Le conseil de sécurité slovène doit se rencontrer d'ici peu.

Le premier ministre hongrois Victor Orban a annoncé que son pays a commencé à dérouler des barbelés sur une quarantaine de kilomètres, le long de la frontière entre la Hongrie et la Croatie.

Abonnez-vous à notre page sur Facebook
Suivez-nous sur Twitter

INOLTRE SU HUFFPOST

Migrants en Hongrie