POLITIQUE

Réseaux sociaux: un candidat libéral en Alberta se fait montrer la porte

16/09/2015 11:00 EDT | Actualisé 16/09/2015 11:00 EDT
Facebook

EDMONTON _ Après le Parti conservateur, mardi, c'était au tour du Parti libéral, mercredi, de larguer l'un de ses candidats pour avoir tenu des propos déplacés sur Internet.

Chris Austin tentait de se faire élire sous la bannière libérale dans la circonscription de Sturgeon River-Parkland, en Alberta, pour la troisième fois. Il avait déjà été candidat dans ce même comté aux élections générales de 2008 et 2011 qui avaient permis à la ministre conservatrice Rona Ambrose de se faire élire avec une très large avance.

Mais la direction du parti a été mise au fait de "nouvelles informations" qui ont mené au renvoi du candidat, mercredi.

"Certaines des idées de Chris Austin, telles que formulées dans des commentaires publiés dans le passé, sont irréconciliables avec les valeurs du Parti libéral du Canada", a souligné le parti dans une déclaration écrite.

Le Parti libéral n'a pas livré de détails sur la nature exacte de ces commentaires. Mais sur un compte Twitter au nom de Chris Austin, on peut voir un lien vers une vidéo de l'attaque perpétrée au parlement l'an dernier avec comme commentaire: "Assoiffé par la guerre, Harper a fait de notre capitale une zone de guerre".

Un autre lien a été relayé sur ce fil Twitter menant à un article sur Centre de la sécurité des télécommunications Canada, et l'auteur a ajouté comme commentaire "La Gestapo du Canada lol :)"

La même journée, un lien vers un article portant sur le renvoi de Jian Ghomeshi de la CBC avec comme commentaire: "Le Canada va-t-il devenir une dictature fasciste?" est publié sur ce compte Twitter.

Un nouveau candidat libéral pour la circonscription de Sturgeon River-Parkland a déjà été désigné par le parti. Il s'agit de Travis Dueck, qui devrait être désigné par acclamation lors d'une rencontre jeudi.

Depuis le déclenchement de la campagne électorale, trois autres candidats libéraux ont été largués par le parti.

Joy Davies n'est plus candidate dans South Surrey-White Rock, en Colombie-Britannique, après avoir publié des commentaires pro-marijuana sur son compte Facebook. Ala Buzreba, qui tentait de se faire élire dans Calgary-Nose-Hill en Alberta, a tiré sa révérence après que des commentaires insultants qu'elle avait écrits sur Twitter eurent refait surface. Francine Crevier Bélair a abandonné la course dans le comté de Pierre-Boucher-Les Patriotes-Verchères à cause d'une irrégularité durant sa campagne municipale de 2013.

Pour leur part, les conservateurs se sont débarrassés de six candidats jugés encombrants, dont quatre au Québec. Le dernier en lice est Blair Dale, qui tentait de se faire élire à Terre-Neuve-et-Labrador. Il a été largué mardi pour avoir publié des commentaires "incompatibles", notamment sur l'avortement.

Quant au Nouveau Parti démocratique, il a montré la porte à Morgan Wheeldon qui représentait le parti dans Kings-Hants, en Nouvelle-Écosse, pour des commentaires controversés publiés sur Facebook sur le conflit au Moyen-Orient. Avant le déclenchement de la campagne, en juillet, les néo-démocrates s'étaient aussi débarrassé de Béatrice Zako, candidate dans Papineau, à cause de son militantisme récent chez Option nationale.

elections federales

Abonnez-vous à notre page sur Facebook
Suivez-nous sur Twitter

Ces candidats qui ont abandonné la lutte électorale en 2015