NOUVELLES

Le vol de boeuf en hausse dans les épiceries du Québec

14/09/2015 07:15 EDT | Actualisé 14/09/2015 07:25 EDT
KENZO TRIBOUILLARD via Getty Images
A sign reading 'French beef meat' is seen in front of meat products in a supermarket during a visit of the French minister of agriculture as part of the 'Viandes de France' (French meat) national day on August 25, 2015 in Paris. AFP PHOTO / KENZO TRIBOUILLARD (Photo credit should read KENZO TRIBOUILLARD/AFP/Getty Images)

Conséquence de l'augmentation du prix du boeuf, le nombre de vols de viande est en hausse dans les épiceries du Québec. « Nos membres se plaignent énormément de ce phénomène », rapporte le pdg de l'Association des détaillants en alimentation du Québec. Florent Gravel parle même d'un « réseau organisé » et évoque la présence d'un marché noir dans la région.

« Il y a des gens qui se sont spécialisés là-dedans », explique Florent Gravel. Tout est coordonné. Pendant qu'un individu distrait un commis, son acolyte remplit son manteau de viande ou encore des sacs réutilisables.

L'objectif : revendre la viande à meilleur prix. Êtes-vous en train de me dire qu'il y a marché noir de viande de boeuf à Montréal, demande l'animatrice Annie Desrochers. « On pense que oui. »

Ces voleurs sont difficiles à coincer puisqu'ils changent de magasins souvent pour ne pas se reconnaître.

Pour contrer les vols, certains commerces ont recours à des puces placées dans les emballages. « Il y a des magasins qui ont été obligés de se tourner vers ces technologies-là. »

Le prix du boeuf a atteint des nouveaux sommets au Canada avec une augmentation de plus de 30 % depuis 2012, principalement à cause de la sécheresse qui a sévi en Alberta.

Écoutez Florent Gravel en entrevue:

Abonnez-vous à notre page sur Facebook
Suivez-nous sur Twitter