POLITIQUE

Femmes autochtones disparues et assassinées : l'enjeu a été étudié « à mort », dit Stephen Harper

14/09/2015 08:00 EDT | Actualisé 14/09/2015 08:02 EDT

Le chef conservateur Stephen Harper s’est défendu d’être insensible au sort des 1186 femmes autochtones disparues et assassinées au Canada depuis 30 ans, dans une entrevue avec Châtelaine.

Si ces disparitions sont un « phénomène inquiétant », s’est-il exprimé en anglais, « nous avons fait environ 40 études et nous pensons que l’enjeu a été étudié à mort ».

Il a continué en disant que son parti a mis des efforts dans la prévention et dans l’application plus rigide de la loi.

Voici l’extrait intégral du site web de Châtelaine :

citation harper

Le magazine a mené des entrevues avec chacun des quatre chefs principaux dans le Canada anglais sur des enjeux touchant les femmes.

Questionné au sujet des femmes autochtones disparues, Thomas Mulcair a rappelé que le NPD a promis une enquête publique dans les 100 premiers jours s’il formait le gouvernement.

Malgré la théorie qui veut que tous les citoyens sont égaux devant la loi, dit-il, les femmes autochtones n’ont pas eu droit aux mêmes privilèges que les autres. Il a ajouté qu’il s’agit d’un problème de « racisme institutionnel ».

Elizabeth May a quant à elle déploré que ses adversaires Stephen Harper et Thomas Mulcair aient forcé l’annulation du débat prévu sur les femmes. Tous les chefs, sauf celui des conservateurs, seront interviewés individuellement à la place.

Elle aurait voulu confronter l’ancien premier ministre sur le dossier des femmes autochtones au pays, problème qui a été soulevé à nouveau avec la mort de la jeune Cindy Trapper Hamel-Robert en Abitibi, il y a quelques jours.

Justin Trudeau n’a pas été questionné par Châtelaine sur le dossier. Mais le Parti libéral du Canada s’est déjà prononcé en faveur d’une enquête nationale, ainsi que la mise en place des recommandations de la Commission Vérité et réconciliation.

Au moment de publier, le Parti conservateur n'avait pas commenté les propos de son chef.

elections federales

Abonnez-vous à notre page sur Facebook
Suivez-nous sur Twitter

INOLTRE SU HUFFPOST

Des femmes autochtones portées disparues au Canada