POLITIQUE

Élections fédérales 2015: Harper promet un plan concret pour accélérer l'accueil de réfugiés au Canada

10/09/2015 11:48 EDT | Actualisé 10/09/2015 11:48 EDT
CP

Le chef conservateur Stephen Harper promet de dire sous peu ce qu'il fera concrètement pour accélérer le processus d'accueil de réfugiés au Canada, que plusieurs, dont ses adversaires politiques, considèrent comme étant trop complexe et trop long.

« Nous irons de l'avant avec un plan dans un avenir très rapproché », a-t-il assuré jeudi, ajoutant qu'il souhaitait profiter de l'élan de générosité des Canadiens envers les réfugiés, qu'il a qualifié de « sincère » (genuine).

Selon M. Harper, le Canada est un « leader international » en ce qui a trait à l'accueil de réfugiés, et son parti fera le nécessaire pour qu'il le demeure. Néanmoins, il souhaite procéder de manière « responsable », sans compromettre la sécurité et la capacité d'accueil du pays.

« Nous ferons tout ce qui est nécessaire pour protéger notre sécurité nationale », a-t-il précisé, reprenant l'un des principaux thèmes de campagne du Parti conservateur.

Pour le chef conservateur, le conflit en Syrie et en Irak représente une menace « très sérieuse » au chapitre de la sécurité, d'où l'importance de « donner la priorité aux bonnes personnes et aux réfugiés honnêtes ». M. Harper a déjà indiqué qu'il accorderait la priorité aux minorités religieuses et ethniques, des critères qualifiés de discriminatoires par l'Association québécoise des avocats et avocates en droit de l'immigration.

Il importe néanmoins d'accélérer le processus d'accueil de réfugiés au Canada - une promesse que M. Harper soutient avoir faite il y a un mois, avant que la photo du petit Alan, retrouvé mort sur ne plage turque, commence à circuler. « [Les médias] n'avaient pas jugé que ça valait la peine d'être couvert », a-t-il ajouté, narquois.

M. Harper a été questionné à deux reprises sur la crise des migrants, jeudi matin, alors qu'il se trouvait à New Annan, à l'Île-du-Prince-Édouard, pour annoncer que son gouvernement investirait 20 millions de dollars sur trois ans pour soutenir l'industrie du homard.

elections federales

Abonnez-vous à notre page sur Facebook
Suivez-nous sur Twitter

INOLTRE SU HUFFPOST

Les promesses de la campagne électorale