NOUVELLES

Un ours polaire «horriblement maigre» photographié en Norvège choque le monde

09/09/2015 12:32 EDT | Actualisé 09/09/2015 12:48 EDT

Une photo-choc prise par un photographe européen a donné au monde entier une bonne raison de craindre pour l'état de santé des ours polaires — bien qu'il ne faille pas sauter aux conclusions dès maintenant, selon un expert.

Kerstin Langenberger, une photographe allemande, a publié cette image d'un ours polaire «horriblement maigre» et blessé sur son fil Facebook, le mois dernier.

For tourists and wildlife photographers, the main reason to come to Svalbard is to see polar bears. And yes, usually we...

Posted by Kerstin Langenberger Photography on Thursday, 20 August 2015

L'image a été capturée en Norvège, dans la région du Svalbard, un endroit touristique populaire pour l'observation des ours dans leur habitat naturel.

La photographe a expliqué, sur Facebook, que, bien qu'elle voit souvent des mâles en bonne santé, il arrive fréquemment qu'elle aperçoive des ours très minces, et que ceux-ci sont « exclusivement des femelles ».

Selon l'analyse de Langenberger, la fonte des glaces force les femelles à chasser sur la terre ferme, où se trouvent leurs oursons, et où la nourriture est plus rare.

Admettant qu'elle n'a pas les preuves scientifiques pour prouver ses allégations, elle se questionne toutefois sur les changements au sein de la population d'ours polaires à Svalbard.

Toutefois, le chercheur spécialisé en ours polaires Ian Stirling, de l'Université de l'Alberta, a dit à Mashable qu'il ne faut pas nécessairement blâmer les changements climatiques pour expliquer l'état de l'ourse.

Selon lui, la femelle est probablement vieille, malade ou blessée — plutôt qu'affamée à cause d'un manque de proie ou de glace.

Cet article initialement publié sur le HuffPost Canada a été traduit de l'anglais.

Abonnez-vous à notre page sur Facebook
Suivez-nous sur Twitter

INOLTRE SU HUFFPOST

Les 100 espèces les plus menacées dans le monde