NOUVELLES

La participation de la Caisse de dépôt dans Québecor Média diminue

09/09/2015 10:02 EDT | Actualisé 09/09/2016 05:12 EDT
PC

Trois ans après avoir amorcé son retrait de Québecor Media, la Caisse de dépôt et placement du Québec (CDPQ) a de nouveau réduit sa participation dans cette filiale de Québecor (TSX:QBR.B) contre une somme de 500 millions $ en espèces.

Annoncée mercredi, cette transaction permettra à Québecor Media d'annuler 7,3 millions d'actions détenues par Capital d'Amérique Investissements, une filiale de l'investisseur institutionnel, dont la participation s'établira à 18,93 pour cent.

Le conglomérat québécois _ qui détient désormais 81,07 pour cent de sa filiale _ entend financer cette transaction en ayant recours aux marchés des capitaux d'emprunt.

La CDPQ détenait 45 pour cent cette division de Québecor lorsqu'elle avait aidé l'entreprise en 2000 à mettre la main sur le câblodistributeur Videotron, qui détenait la chaîne télévisée TVA, afin de contrer l'offre d'achat de Rogers Communications (TSX:RCI.B)

En 2012, l'institution s'était délestée de la moitié de sa participation dans le conglomérat pour 1,5 milliard $.

Le chef de la direction financière de Québecor, Jean-François Pruneau, a indiqué que la transaction s'inscrivait dans la stratégie déployée en 2012 par l'entreprise afin de détenir la totalité des actions de Québecor Media.

"Le financement de cette transaction sera effectué en respectant notre objectif fondamental qui est de maintenir une saine gestion du bilan de l'entreprise", a-t-il souligné.

Dans le cadre de l'entente de 2012, la Caisse a le droit, à compter du 1er janvier 2019, de vendre ses actions restantes dans Québecor Media, notamment par le biais d'un premier appel public à l'épargne.

Le premier vice-président Québec à la Caisse, Christian Dubé, a souligné que la transaction s'inscrivait dans le "rééquilibrage" du portefeuille amorcé il y a trois ans.

"Après cette transaction, nous conservons une participation importante dans Québecor Média, une entreprise qui nous offre encore de bonnes perspectives de création de valeur", a-t-il fait savoir.

Dans une note d'analyse, Drew McReynolds, de RBC Marchés des capitaux, observe que les multiples correspondaient à ceux des autres transactions récemment réalisées dans le secteur des télécommunications.

Étant donné que Québecor avait déjà fait part de son intention de mettre la main sur le reste des actions de sa filiale, M. McReynolds a ajouté qu'il ne fallait s'étonner de cette transaction entre les deux partenaires.

En date du 30 juin dernier, l'actif de la CDPQ, qui gère des fonds provenant principalement de régimes de retraite et d'assurances publics et parapublics, s'élevait à 240,8 milliards $.

À la Bourse de Toronto, l'action de Québecor cotait à 28,23 $ mercredi avant-midi, en hausse de 36 cents, ou 1,29 pour cent.

Abonnez-vous à notre page sur Facebook
Suivez-nous sur Twitter