BIEN-ÊTRE
19/08/2015 10:45 EDT | Actualisé 19/08/2015 10:48 EDT

Technomades: Où habiter lorsqu'on peut travailler «de la maison»?

job house

Depuis quelques années, un nouveau type de travailleur fait surface. À des années-lumière des emplois des boomers, et avec une attitude qui choque les plus vieux, ces travailleurs autonomes, mi-employés, mi-entrepreneurs, sont prêts à accepter de travailler de plus longues heures, à n'avoir aucune sécurité d'emploi, aucun bénéfice, et à faire moins d'argent. Qui sont-ils? Et pour quelles raisons acceptent-ils des conditions plus précaires?

La mobilité.

Les technomades – mot-valise combinant technologies et nomade - sont cette nouvelle génération de travailleurs indépendants qui ont la liberté de travailler de n'importe où sur la planète, pour autant qu'ils aient leur ordinateur portable et une bonne connexion internet.

Ces technomades, pour la plupart, travaillent dans le monde de la programmation informatique, de la traduction ou du design. Et la plupart ont aussi un point en commun: ils aiment voyager!

La communauté technomade est si mobile, en fait, qu'elle peut habiter où elle le désire.

En tant que technomades, où est-il le plus intéressant d'habiter? La planète est leur terrain de jeu!

Note: les chiffres de cet article sont ceux de nomadlist.com

1. Thaïlande

La Thaïlande est probablement la destination numéro un pour les technomades. Que ce soit à Bangkok, Chiang Mai, Phuket, Koh Lanta ou Koh Phangan, des dizaines et des dizaines de jeunes occidentaux décident de s'installer dans le pays. Les raisons? De bonnes infrastructures internet et de télécoms, un peuple chaleureux et accueillant, une culture locale vibrante, de superbes plages et, évidemment, un coût de la vie bien en deçà de la moyenne!

Selon Nomadlist.com, quelqu'un qui reste à l'hôtel mange trois fois par jour au resto et se déplace en taxi devra prévoir un budget de 1100 $ par mois s'il reste à Chiang Mai, de 1285 $ par mois s'il est basé à Phuket, de 1620 $ à Ko Phangan, de 1650 $ à Ko Lanta et de 1700 $ par mois à Bangkok. Impressionnant!

2. Vietnam

job computer

Voisin de la Thaïlande, le pays communiste de l'oncle Ho (Chi Minh, ancien président et premier ministre) est très différent. La liberté de la presse est inexistante et le pays est un peu moins sécuritaire.

Cependant le coût la vie est encore plus bas qu'en Thaïlande. Habiter à Saigon coûterait à peu près 960 $, alors que rester à Hanoi pour y vivre à temps partiel reviendrait à environ 825 dollars par mois.

3. Taïwan

Dans le but de compléter cette petite tournée d'Asie du Sud-Est, le pays de Taïwan est un des plus prisés par les nomades. Ce pays est une heureuse combinaison de plusieurs éléments qui plaisent aux nomades: de belles plages (autour de Kaohsiung), une population accueillante, une langue locale qu'il est pratique d'apprendre (le mandarin), des infrastructures de transport modernes, une grande ville de renommée mondiale (Taïpei), un coût de la vie très bas et une cuisine abordable et délicieuse, entre autres.

Mais ce qui rend Taïwan encore plus attirant, c'est son infrastructure internet! À Taïwan, l'internet et hyperrapide et très peu dispendieux. Videotron et Bell n'ont qu'à bien se tenir...

4. Inde

Autre endroit où le coût de la vie est minime et où la culture locale est très forte, l'Inde peut représenter un dilemme important pour les «digital nomads».

L'Inde est un pays immense et les habitants de chacune de ses régions ont une attitude très différente.

D'un côté, plusieurs éléments sont attrayants. Par exemple, certains voyageurs apprécient la bouffe végétarienne, le côté spirituel indien, le yoga et la bière et le rhum à petit prix.

Cependant certains préfèrent éviter les foules imposantes, le manque de propreté, la pollution et l'attitude envers les femmes que certains Indiens affichent.

Goa est sans doute la province la plus prisée des nomades. Les belles plages, les fêtes régulières et le fait qu'on y est en campagne, et non pas dans une grande ville, sont les points forts de la place. Louer un appartement est également très peu dispendieux, à Goa.

5. Amérique latine

L'Amérique latine, elle aussi, offre plusieurs points positifs – une température idéale, un coût de la vie plutôt bas, des opportunités d'investissement pour les plus téméraires, et une langue locale relativement proche du français.

D'un autre côté, certaines des villes les plus prisées de l'Amérique latine sont aux prises avec de sérieux problèmes de sécurité.

Medellin, en Colombie; Cordoba, en Argentine; et Quito, en Équateur, sont certaines des villes les plus populaires dans ce coin du monde.

6. Europe centrale et de l'Est

wifi router

Ceux qui ont un peu plus de moyens et qui désirent combiner les avantages de l'Union européenne à ceux d'un coût de la vie abordable optent habituellement pour les plus belles villes d'Europe centrale. À ce titre, Prague est probablement la capitale des nomades, alors que Cracovie et Budapest offrent d'excellentes raisons d'y rester.

En fait, les nomades qui sont en couple vont choisir Prague ou Budapest pour l'éducation qui y est offerte. Les prix ne sont pas dans le même registre que la Thaïlande ou l'Inde, mais les standards de vie y sont beaucoup élevés.

Les nomades qui désirent habiter dans ces villes se doivent d'avoir un budget qui y est associé. Pour Cracovie, c'est environ 2350 $ par mois; pour Prague, on parle de 2700 $; et à Budapest, un minuscule budget de 1650 dollars suffit, selon NomadList.com!

7. Et au Canada?

Est-ce que le Canada est un bon endroit pour les nomades?

C'est connu que Montréal est une destination pour plusieurs expatriés, ce qui inclut quelques nomades. Cependant selon NomadList, il faudrait un budget de 2670 dollars pour bien vivre en tant que nomade à Montréal.

Au Canada, le champion est... Windsor. Un maigre 1745 dollars par mois suffirait. Le seul critère qui n'est pas rempli de manière satisfaisante par cette ville ontarienne est... le divertissement!

À LIRE SUR GUIDE HABITATION:

» Insonorisation : quand le bruit nuit à la qualité de vie

» Avez-vous peur de Montréal-Nord?

» Les condos urbains s’invitent en banlieue!

» Abonnez-vous à l'infolettre du HuffPost Québec Art de vivre

Abonnez-vous à notre page sur Facebook
Suivez-nous sur Twitter

INOLTRE SU HUFFPOST

Les meilleurs et les pires pays pour les femmes selon le Forum économique Mondial