Huffpost Canada Quebec qc

La journaliste Shelby Thom questionne les partisans de Harper sur la légalisation de la marijuana, et se fait mettre dehors

Publication: Mis à jour:
SHELBY THOM STEPHEN HARPER
Twitter/CP
Imprimer

La reporter radio Shelby Thom a été escortée hors d’un rallye conservateur à Richmond, en Colombie-Britannique, mardi après avoir demandé à des partisans s’ils étaient pour la légalisation de la marijuana.

L’incident s’est déroulé à un rassemblement où se trouvait Stephen Harper à l’hôtel Pacific Gateway. Les candidats conservateurs Wai Young et Alice Wong étaient présents.

Plus tôt ce jour-là, le chef conservateur a déclaré qu’une majorité de Canadiens était contre la légalisation de la marijuana.

« Nous pensons juste qu’il s’agit de la mauvaise direction pour la société et je ne pense pas que c’est la façon dont les Canadiens veulent résoudre ce problème en particulier », avait-il déclaré devant des partisans réunis à Markham, en Ontario.

Harper a voyagé vers la Côte ouest plus tard en journée et Thom a assisté à l’événement accompagnée d’autres médias.

Quand le chef conservateur a terminé son discours et que la foule et les reporters ont commencé à quitter la salle de bal, Thom a demandé aux gens présents sur place s’ils étaient pour la légalisation de la marijuana.

Peu après, on lui a dit de partir.

« Alors après la première entrevue, j’ai été approchée par un employé du parti m’informant qu’il était temps pour moi de partir. Je l’ai ignoré, dit-elle. J’ai continué d’interviewer les gens dans la salle. »

Thom dit qu’en tant que journaliste, elle a posé ces questions parce qu’elle ne voulait pas rapporter une autre nouvelle à propos du bilan économique de Harper.

Quelques minutes après son premier avertissement, elle a été approchée de nouveau. « Il m’a dirigé vers une porte de sortie sur le côté de l’établissement », explique-t-elle. Mais elle s’est mise en marche vers le hall d’entrée, où elle comptait faire plus d’entrevues.

« Il m’a pointé du doigt, et a dit ‘Non, viens par ici.’ Il m’a une fois de plus dirigée vers cette porte de côté. »

Rendue à l’extérieur, Thom a tweeté une photo de la porte de l’hôtel qui s’était refermée derrière elle.

« Alors je sens qu’essentiellement, j’ai été mise dehors. J’étais en train d’interviewer des partisans après le rallye, et j’étais interrompue continuellement par le personnel politique des conservateurs », dit-elle.

Le porte-parole du parti Stephen Lecce n’a pas fourni davantage de détails ou de raisons pourquoi on a montré la porte à la journaliste.

« La reporter en question a assisté à l’événement en entier et était la dernière à partir après la fin de l’événement », a répondu Lecce dans un courriel.

Cet article initialement publié sur le Huffington Post Canada a été traduit de l’anglais.

elections federales

Abonnez-vous à notre page sur Facebook
Suivez-nous sur Twitter

À lire aussi sur le HuffPost Québec

Close
Les chefs en campagne, élections fédérales 2015
sur
Partager
Tweeter
PUBLICITÉ
Partager
fermer
Image affichée

Suggérer une correction

Sur le web

A Reporter Says She Was Kicked Out Of A Stephen Harper Rally For ...

Reporter Shelby Thom Asks Harper Supporters About Pot, Gets Booted From Rally