BIEN-ÊTRE
09/08/2015 09:50 EDT | Actualisé 10/08/2015 12:58 EDT

Chicago: la perle du Midwest (PHOTOS)

Il faut la voir tôt le matin, c’est à ce moment qu’elle est encore plus belle. Chicago, imbibée d’une brume épaisse et blanche venue tout droit du lac Michigan, est une mégapole cosmopolite violente et stylée où se dressent les ombres fantomatiques des gratte-ciels imposants. Tantôt sombre, tantôt lumineuse, la Ville des vents flotte comme un vaisseau sans amarre au cœur d’une Amérique rurale.

L'article se poursuit après la galerie photos.

Chicago: la perle du Midwest

Prononcez Chicago et voilà que résonnent les fantasmes de toute une nation. La fureur de l’acier et du béton, les refrains entêtants du blues et les entourloupes du filou Al Capone, tout dans cette cité rappelle les affres d’un pays souvent sans pitié, mais en constante recherche d’absolution. La troisième ville des États-Unis, fondée en 1770, peut se faire grandiose. La reine a souvent du goût et sait se faire présentable lorsque vient le temps de séduire les visiteurs.

Entièrement rasée par un terrible incendie en 1871, Chicago fait alors le pari de l’expérience architecturale pour reconstruire son nouveau visage. Des architectes et non les moindres viennent lui refaire le portrait. Ceux-là formeront pour l’occasion l’illustre «École de Chicago».

La meilleure façon de découvrir le travail de ces grands architectes (Mies van der Rohe, Frank Lloyd Wright, Marion Mahony Griffin et William Holabird en tête) demeure une virée en bateau sur la rivière Chicago en plein centre-ville. Plusieurs compagnies offrent la balade, mais on vous conseille vivement de choisir la First Lady Cruises puisqu’elle reste la seule à être soutenue par la Chicago Architecture Foundation.

Un détour à pied le long de l’avenue Michigan, épicentre de la ville, vous permettra de continuer le périple urbain avec d’autres incontournables gratte-ciels qui racontent tous à leur manière les déclins et les résurrections de Chicago. Car, l’architecture ici n’est pas qu’un simple vestige. Oh que non! C’est l’âme d’une ville en constante transformation. La pléthore de bâtiments qui la compose lui donne une aura européenne aux styles moderne qui cohabite avec une audacieuse américanité. Ainsi, Chicago est la ville des paradoxes.

Le Loop et Millennium Park

Le quartier des affaires qui forme une boucle – d’où le surnom de Loop – est délimité par les 12 stations du métro aérien. Il jouxte le magnifique Millennium Park, un parc public spécialement destiné à l’art contemporain. Entre le pavillon Pritzker et «La Crown Fountain», dessinée par l'artiste catalan Jaume Plensa, se dévoile la sculpture en acier «Cloud Gate» d’Anish Kapoor que les Chicagoans appellent affectueusement «le Haricot» (the Bean).

Art Institute of Chicago

La cité, elle-même un musée à ciel ouvert, regorge d’institutions muséales dont le fameux Art Instute of Chicago. Les amateurs d’art ne manqueront pas une visite dans ses murs où sont entreposés des trésors uniques.

Tous les grands artistes y sont représentés. Chagall, Monet, Renoir, Cezanne, Gauguin, Picasso, Dali, Rembrandt, Magritte, Goya, Vlaminck, Derain, Giacometti et compagnie, la liste est longue. En déambulant dans ses immenses couloirs, voici qu'apparait l’impressionnant «Un dimanche après-midi à l'Île de la Grande Jatte», de Georges Seurat, maître du pointillisme boudé à l’époque par les Français, mais découvert par les Américains.

Le chef-d’œuvre «La Chambre» de Vincent Van Gogh est assurément une pièce à voir absolument. Le musée va bientôt réunir pour la première fois les trois seuls exemplaires du tableau (les deux autres versions se trouvent à Amsterdam et à Paris) pour une exposition que l’on annonce d’ores et déjà spectaculaire.

Des œuvres emblématiques de l’histoire de l’art des États-Unis y sont également présentées. Signalons la présence de «American Gothic» de Grant Wood, un des tableaux les plus pastichés au monde. Et puis, impossible d’oublier «Les Oiseaux de nuit», d’Edward Hopper.

L’institution, la plus importante au pays après le Metropolitan de New York, propose aussi des expositions à rendre jaloux tous les grands musées de la planète. Lors de notre visite, on a eu la chance de voir celle consacrée à l’artiste contemporain Charles Ray.

À quelques rues de l’Art Institute, passez faire un tour au Chicago Cultural Center. Le superbe bâtiment de style néoclassique construit en 1893 abrite un dôme de vitrail tout à fait remarquable signé Tiffany.

Hors des sentiers battus

Chicago est aussi une ville de quartiers. On en compte plus de 70! Les nombreuses vagues d’immigrations successives, italiennes, polonaises, juives, allemandes, arabes, etc., ont façonné les lieux et le paysage. En pleine revitalisation, Pilsen est aujourd’hui un quartier hispanique dynamique. Ses peintures murales en font d’ailleurs sa renommée internationale.

À Kenwood, les grosses maisons défilent dans un environnement boisé. Les personnalités afro-américaines de la région y ont longtemps élu domicile comme le boxeur Muhammad Ali, la figure controversée Louis Farrakhan, le Bluesman Muddy Waters, l’athlète Michael Jordan ou la vedette de télévision Oprah Winfrey.

Aujourd’hui, les lieux sont occupés par les nouvelles grandes fortunes et c’est là, quelque part dans un coin discret, que se dresse la maison en brique rouge du président Barack Obama.

Bien entendu, aucune visite n’y est autorisée. La propriété, cachée derrière de grands arbres feuillus, est surveillée 24 heures sur 24 par des agents secrets qu’on croirait sortis tout droit de la série House of Cards. Lourdement armés, ils font bien comprendre aux curieux et aux visiteurs de passer leur chemin.

Dans le South Side au bord du lac Michigan, Hyde Park. On y retrouve l’immense campus de la prestigieuse Université de Chicago dont l’école d’administration est l’œuvre de l’iconique Mies van der Rohe.

Il fait déjà la fierté des habitants de Chicago. Inauguré dans le Northwest Side en juin dernier, le 606 – nom de la rue autrefois utilisée dans cet emplacement – est un agréable parc surélevé à la manière du fameux High Line de New York, mais en presque deux fois plus long. Cette ancienne voie ferrée reconvertie en voie piétonne et piste cyclable s’étend sur quatre kilomètres entre Hermosa et Lincoln Park.

www.the606.org

Un autre parc à ne pas manquer. Celui de Maggie Daley Park, nouveau lui aussi puisqu’il vient tout juste d’ouvrir ses portes. Dédié aux enfants et aux familles, on peut participer à une foule d’activités en plein air. Les jeunes peuvent profiter de son château en bois et d’un immense mur d’escalade. Il y a même un mini-golf tout à fait charmant et une forêt enchantée. Idéal pour les piqueniques.

maggiedaleypark.com

Enfin, les quartiers sympas Wicker Park et Bucktown méritent aussi une visite pour ses boutiques à la mode, ses cafés littéraires et son ambiance décontractée. Ces dernières années, une faune hipster s’y est installée, donnant à ses rues un aspect branché et jeune.

Sur les traces d’Al Capone

On vous prévient. Il est difficile de dénicher l’héritage d’Al Capone. Le mafieux le plus célèbre des États-Unis ne fait pas bonne presse à Chicago qui voudrait bien se débarrasser de cette image de cité dangereuse qui lui colle toujours à la peau, peut-être avec raison.

Vous ne trouverez donc aucune statue à son effigie ni plaque commémorative. Il y a bien eu dans les années 1990 une tentative d’ouvrir un musée en son honneur, mais l’expérience plutôt kitch a coupé court. «On ne célèbre pas les criminels», nous a même lancé un policier à la retraite. Le parrain, surnommé Scarface, demeure un mauvais souvenir.

Toutefois, les amateurs de grand banditisme pourront toujours retrouver quelques indices ici et là. En premier lieu, au Green Mill, fameux club de Jazz de North Broadway où les touristes réservent souvent la banquette numéro 1, celle qu'occupait Al Capone face à la porte de sortie bien entendu.

Et puis, à l’hôtel Chicago Athletic Association, situé juste en face du Millennium Park. Ce luxueux édifice historique qui a longtemps attiré les notables (incluant les célèbres gangsters Al Capone, John Dillinger et Jack McGurn) a conservé son atmosphère chique de l’époque de la prohibition. Encore maintenant, une clientèle WASP et mondaine s’y presse pour faire bonne figure.

Où manger?

- Lou Malnati’s (1235 W Randolph St.)

- Nellcote (833 W Randolph St.)

- Dove’s Luncheonette (1545 N Damen Ave.)

- The Duck Inn (2701 S Eleanor St.)

- River Roast (315 N LaSalle St.)

- Billy Goat Tavern (430 N. Michigan Ave at Lower Level)

- Le Bouchon (1958 North Damen Ave.)

- Alinea (1723 N Halsted St.)

- La creperie (2845 N Clark St.)

Les 10 incontournables

1 – Goûter à la savoureuse deep-dish pizza chez Pizzeria Uno ou manger un cheeseburger chez Billy Goat

2 – Découvrir les sculptures du Loop (Picasso, Miró, Chagall, etc.).

3 – Longer le lac Michigan en vélo, la vue est imprenable.

4 – Faire un tour en métro aérien le long du Loop.

5 – Assister à un concert à ciel ouvert à l’amphithéâtre Jay Pritzker Pavilion (Millennium Park).

6 – Aller écouter du blues dans les clubs tels le House of Blues ou au Buddy Guy’s Legends.

7 – Visiter la maison de l’écrivain Ernest Hemingway (Oak Park).

8 – Aller faire bronzette sur les plages du lac Michigan dont certaines sont très accessibles du centre-ville comme l’Ohio Street Beach ou l’Oak Street Beach. De plus, la ville compte 34 plages sur 24 kilomètres.

9 – Trouver exactement l’endroit où commence et finit la mythique Route 66, et ce à l'intersection de Jackson Boulevard et Michigan Avenue.

10 – Monter au sommet de la Willis Tower, anciennement Sears Tower, le deuxième édifice le plus élevé au États-Unis.

Événements et expositions à venir à Chicago

- Robot Revolution au Musée des sciences et de l’industrie (du 21 mai 2015 au 3 janvier 2016).

- Chicago Jazz Festival (du 3 au 6 septembre 2015)

- EXPO Chicago (du 17 au 2 septembre 2015)

- David Adjaye au Art Institute (du 19 septembre 2015 au 7 février 2016)

- Biennale d’architecture (du 3 octobre 2015 au 3 janvier 2016)

Pour aller voir des matchs, les amateurs de sports ont l’embarras du choix:

- Les Bears – Football

- Les Blackhawks – Hockey

- Les Cubs et les White Sox – Baseball

- Les Bulls – Basketball

- Le Fire – Soccer

Les billets sont disponibles sur le site: goldcoasttickets.com

Cet article a été rendu possible grâce à l’invitation de Choose Chicago.