DIVERTISSEMENT

«Mado's Got Talent» à Juste pour rire : grandiose comme Mado!

14/07/2015 06:08 EDT | Actualisé 14/07/2015 06:19 EDT
Vivien Gaumand

Un fabuleux concours de talents se déploiera sur la Scène Vidéotron du Festival Juste pour rire, ce soir. Ça ne sera ni La voix, ni Star Académie, ni Mixmania, mais plutôt Mado’s Got Talent, un rendez-vous de variétés très festif piloté par la drag queen la plus célèbre du Québec, Mado Lamotte. Après une première édition couronnée de succès l’an dernier, le Mado’s Got Talent revient en force, en humour et en couleurs.

«C’est un peu comme la formule America’s Got Talent, indique Luc Provost, alias Mado Lamotte. On a des talents de tous les styles, cirque, chanson, comédie… C’est vraiment un grand spectacle de variétés, un peu à la façon de l’émission française Le plus grand cabaret du monde. C’est un grand happening

Bien sûr, Mado apporte une touche de son style et de ses blagues irrévérencieuses au Mado’s Got Talent, et les talents qui défileront devant le public ne seront pas tous de force égale. Certains seront réellement impressionnants, d’autres tiendront plus de la parodie. Les candidats du Mado’s Got Talent sont pour la plupart québécois, et ont été recrutés toute l’année par le biais de YouTube, ou dans diverses salles de la province.

«Ça reste drôle, insiste Luc Provost. C’est un spectacle familial, ce n’est pas vulgaire. C’est sûr qu’il y a de petits gags drôles "à la Mado" qui vont rester, mais ce n’est jamais trash, ni méchant.»

Avec le temps, Mado Lamotte a su adapter son contenu à des publics de tous les âges. L’événement Mascara, grand rassemblement de drag queens, qui se tenait sur la rue Berri devant des dizaines de milliers de personnes, a fait les beaux jours du défunt festival Divers/Cité pendant des années. La grandiloquence d’une scène extérieure, Mado connaît et apprécie.

«J’aime le grandiose, le kitsch, fait valoir Luc Provost. Le kitsch qui n’est ni quétaine, ni cheap. J’ai toujours travaillé sur le côté minutieux et extravagant de Mado. Je veux que les gens soient impressionnés, que ça soit beau et le fun. Dans un spectacle extérieur, il ne faut pas avoir peur d’en mettre.»

L’an dernier, Mado s’était gâtée à cet égard avec, entre autres, des cracheurs de feu et la performance d’une trentaine de meneuses de claques qui, à elles seules, emplissaient tout l’espace. Luc Provost garde le silence sur les surprises qui égaieront la prestation de cette année, mais souligne que Mado n’aime pas se répéter. Un invité-mystère sera de la partie ; l’an dernier, Marjo avait effectué un caméo. Pierre Poirier signe la mise en scène du Mado’s Got Talent, qui dure environ une heure trente.

«À l’extérieur, on peut jouer plus large, avec plus de décors, on a de la place. C’est aussi moins stressant que lorsqu’on est devant 100 personnes et qu’on voit chaque visage», conclut Luc Provost, qui est depuis longtemps un ami du Festival Juste pour rire après, entre autres, y avoir animé plusieurs éditions du Bingo à Mado, vers la fin des années 1990.

Mado's Got Talent est présenté ce mardi, 14 juillet, à 21h, sur la Scène Vidéotron du Festival Juste pour rire.

Mado Lamotte continue également de tourner son One Mado Show. Elle sera en supplémentaire au Gesù le 31 octobre prochain, puis sera ensuite de passage à Québec, et partout en région.

Abonnez-vous à notre page HuffPost Québec Divertissement
Suivez-nous sur Twitter

INOLTRE SU HUFFPOST

Festival Juste pour rire - Arts de la rue