NOUVELLES

Les Québécois se sont moins endettés que d'autres Canadiens au premier trimestre

09/06/2015 09:07 EDT | Actualisé 09/06/2015 09:09 EDT
Radio-Canada

Les données colligées par Equifax pour le premier trimestre indiquent que les Québécois sont parvenus à moins s'endetter que la plupart des autres Canadiens.

Par rapport à la même période l'an dernier, la demande de nouveau crédit faite par les Québécois a progressé de 0,7 % au premier trimestre, alors qu'elle s'élève à 2,6 % en Ontario et à 5,2 % dans les provinces de l'Ouest.

Au Canada, la demande de nouveau crédit s'est établie à 2,7 %.

La dette à la consommation est à la hausse au pays

Equifax Canada rapporte mardi qu'au premier trimestre la dette à la consommation des Canadiens a augmenté de 6,9 %, soit une hausse de plus de 122 milliards de dollars par rapport au 1,4 billion de dollars auquel elle s'élevait, il y a un an.

De toutes les catégories de dettes, ce sont les prêts automobiles et autres prêts à tempérament qui ont le plus contribué à cet accroissement, affichant respectivement des hausses de 7,6 % et de 4,2 %. Cette forte tendance à la hausse dans ces deux secteurs s'observe aussi aux États-Unis.

L'une des directrices d'Equifax, Regina Malina, explique que les gens continuent à acheter des voitures et que «davantage de prêteurs à risque sont entrés dans cet espace».

Les nouveaux arrivants achètent des voitures

«En ce qui concerne les prêts automobiles, nous avons également remarqué que les nouveaux arrivants au Canada se bâtissent un bon historique de crédit en achetant des voitures.»

— Regina Malina, directrice principale, Idées décisionnelles à Equifax Canada

L'endettement moyen des Canadiens, sans tenir compte des prêts hypothécaires, a augmenté de 2,7 % pour passer à 20 910 $.

Bien que l'endettement personnel soit à la hausse, les consommateurs continuent à effectuer leurs paiements à temps, puisque le taux de défaillance reste faible, soit à 1,12 %.

La situation dans l'Ouest du pays est à surveiller

En ce qui a trait à l'Ouest du pays, Mme Malina observe que la baisse des prix du pétrole commence tout juste à se refléter dans les chiffres colligés durant cette année financière.

«Nous commençons à constater une augmentation des taux de défaillance en Alberta, et plus encore, en Saskatchewan», affirme Regina Malina.

Cette dernière affirme en outre que l'endettement moyen et le goût des consommateurs pour le nouveau crédit sont encore en hausse. «À ce stade, une surveillance minutieuse est plus importante que jamais», dit Mme Malina.

Abonnez-vous à notre page sur Facebook
Suivez-nous sur Twitter