POLITIQUE

Des proches de Harper au procès Duffy juste avant les élections

03/06/2015 10:33 EDT
CP

La poursuite du procès de Mike Duffy au-delà de la date prévue pourrait bien faire en sorte que des membres de l'entourage du premier ministre et des sénateurs conservateurs soient appelés à la barre juste avant le déclenchement des élections.

Un texte de Daniel Thibeault

Mercredi, le juge Charles Vaillancourt a annoncé que le procès du sénateur conservateur déchu, qui devait se terminer le 19 juin prochain, se poursuivra finalement du 11 au 28 août inclusivement et, si nécessaire, du 18 novembre au 18 décembre.

Et au rythme où vont les travaux de la cour, il est improbable que ces personnes soient appelées à témoigner avant août.

Outre l'ex-chef de cabinet de Stephen Harper Nigel Wright, plusieurs membres de l'entourage du premier ministre ainsi que des sénateurs devraient être appelés à la barre, dont Marjorie Lebreton, Caroline Stewart-Olsen et David Tkachuk.

La cour prendre une pause obligée durant la campagne électorale, puisque les procureurs de la Couronne sont impliqués dans d'autres procès qui auront lieu en septembre.

L'avocat de Mike Duffy estime que cette prolongation sera suffisante pour compléter le procès de son client qui a plaidé non coupable à 31 chefs d'accusations de fraude, d'abus de confiance et de corruption.

« Nous espérons en finir cette année », a indiqué Donald Bayne à sa sortie du tribunal.

Jour de l'an à Vancouver

A la 25ième journée du procès du sénateur suspendu, Andrew Sexton, un député conservateur de la région de Vancouver, est venu expliquer à la cour comment le sénateur Duffy lui avait exprimé le souhait de rencontrer des gens d'affaires de la région.

C'est le père d'Andrew Sexton qui a organisé la table ronde, le 3 janvier 2012. Le lunch a duré environ 1h30 : quatre hommes d'affaires y ont participé.

La rencontre a eu lieu alors que le sénateur Duffy passait le jour de l'An avec son épouse et ses enfants dans la région. La fille du sénateur, Miranda, demeure à Vancouver. Un voyage pour lequel Mike Duffy a réclamé un remboursement de 4 464$ au Sénat.

Une note, jointe à la réclamation indique que le sénateur avait « plusieurs rencontres de prévues à Vancouver durant la période des Fêtes » et qu'il a voyagé durant cette période « parce que c'était impossible pour lui de le faire quand le Sénat siège ».

Pourtant, entre la date de son départ le 30 décembre 2011 et son retour le 4 janvier 2012, seules deux activités professionnelles sont à l'horaire de Mike Duffy. La rencontre avec les gens d'affaires qu'il a lui-même sollicités, 2 ou 3 semaines plus tôt selon le témoin, et un souper au restaurant Keg avec Andrew Sexton.

Mais ni le député ni son père (Andrew Sexton sénior) ne disent avoir mangé avec le sénateur durant son séjour.

La couronne avance que Mike Duffy a organisé cette table ronde, pour obtenir le plein remboursement de son voyage et de celui de son épouse. Deux chefs d'accusations de fraude et d'abus de confiance portent sur ce voyage.

La Couronne a également produit en preuve un courriel que le sénateur a fait parvenir à Andrew Sexton père en février 2014, au moment où la police avait commencé son enquête sur les dépenses du sénateur.

Il y décrit la table ronde tenue deux ans plus tôt comme « l'un des moments forts de sa carrière de sénateur », et souligne qu'il a parlé de cette rencontre a plusieurs reprises avec le bureau du premier ministre et de Joe Oliver, son ministre des Finances. Andrew Sexton dit qu'il n'a simplement pas répondu au courriel.

Abonnez-vous à notre page sur Facebook
Suivez-nous sur Twitter

INOLTRE SU HUFFPOST

Les citations entourant le procès de Mike Duffy