NOUVELLES

Coupe Memorial: Cirelli procure la victoire aux Generals en prolongation (VIDÉO)

31/05/2015 10:23 EDT | Actualisé 01/06/2015 11:38 EDT

Les Generals d'Oshawa ont signé une première conquête de la Coupe Memorial en 25 ans, dimanche, en défaisant les Rockets de Kelowna 2-1 au début de la première période de prolongation.

Anthony Cirelli a été le héros individuel de la soirée, avec les deux filets des champions de l'Ontario.

À 1:28 du surtemps, Cirelli a concrétisé le retour de lancer du défenseur Chris Carlisle.

Cirelli, admissible au repêchage de la LNH le mois prochain, n'aurait jamais cru cela possible il y a trois ans à peine quand il évoluait dans le bantam AA.

"J'ai travaillé très fort pour me rendre là où je suis, a commenté le jeune patineur natif de Woodbrige, en Ontario. Je suis fier de moi et fier de mes coéquipiers. Nous avons connu une formidable saison. C'est un sentiment indescriptible de remporter le dernier match."

Les Generals, qui n'avaient pas gagné la Coupe Memorial depuis 1990 avec Eric Lindros dans leurs rangs, ont ajouté un cinquième sacre à leur palmarès. Ils ont devancé les Pats de Regina pour le premier rang de l'histoire de la Ligue canadienne de hockey (LCH).

"Nous avons eu un bond favorable en prolongation et Cirelli l'a saisi, mais j'estime que l'équipe numéro un l'a emporté", a lancé l'entraîneur D.J. Smith, en ajoutant que ce championnat apportera du réconfort aux gens d'Oshawa qui sont éprouvés par des fermetures d'usines.

McCarron aux anges

Après avoir raté sa chance dans l'uniforme des Knights de London l'an dernier, l'espoir du Canadien Michael McCarron a pu soulever la Coupe Memorial à bout de bras.

"C'est un sentiment incroyable. C'est le plus gros trophée que je remporte, a lancé le géant joueur de centre, qui a connu un bon tournoi. Cette équipe est incroyable, j'ai pu apprendre comme gagner et on m'accolera dorénavant l'étiquette de gagnant. Peut-être qu'un jour je gagnerai la Coupe Stanley avec le Canadien."

Tomas Soustal a été le seul marqueur des Rockets, qui ont eu le meilleur 38-26 au chapitre des tirs.

Le gardien des Generals Ken Appleby a remporté son duel contre Jackson Whistle.

"Nous avons raté trop de chances, a débité le joueur de centre étoile des Rockets, Leon Draisaitl. C'est très difficile à avaler. Vous travaillez d'arrache-pied pendant toute la saison et puis en l'espace de quelques secondes vous vous retrouvez les mains vides. Mais aussi stupide que ça puisse paraître, la vie continue. Nous devons surmonter notre déception."

C'était le dernier match de hockey dans l'histoire de 66 ans du Colisée Pepsi et une foule de 10 391 spectateurs s'était rassemblée dans les gradins du vieil édifice.

Élans partagés

Les équipes ont chacune connu leurs moments de domination au cours des 40 premières minutes de jeu.

Les Rockets ont marqué les premiers, à 5:08 du premier tiers. Le tir imprécis du défenseur Madison Bowey a dupé Appleby qui a vu Soustal le surprendre sur le rebond de la bande à l'aide d'un revers d'un angle restreint.

Les champions de l'Ouest ont par la suite battu la mesure et, avec un peu de chance, ils auraient ajouté à leur avance. Principalement au début du deuxième vingt, pendant une supériorité numérique. À ce moment, ils détenaient l'avantage de 18-5 dans les tirs.

Mais deux pénalités en succession ont pavé la voie au retour en force des Generals. Peu de temps après la conclusion de la seconde,

à 13:50, Cirelli a créé l'égalité grâce à un lancer des poignets haut.

Trop haut

Le troisième vingt a été le plus animé. On a provoqué plusieurs occasions à l'attaque.

Nick Merkley a raté une échappée chez les Rockets.

Hunter Smith a cru avoir donné l'avance aux Generals avec 2:24 à jouer, mais le géant avait fouetté la rondelle plus haut que la limite permise. La révision vidéo l'a démontré hors de tout doute, même si l'arbitre sur la patinoire avait validé le but.

Abonnez-vous à notre page sur Facebook
Suivez-nous sur Twitter