NOUVELLES

Dodge Challenger SRT Hellcat 2015: l'autre Hellcat (ESSAI/PHOTOS)

31/05/2015 06:43 EDT | Actualisé 31/05/2015 06:50 EDT
LuxuryCarMagazine.com

Ayant récemment publié nos impressions de la Dodge Charger SRT Hellcat, nous avons pensé nous tourner vers l’autre modèle portant l’écusson du « chat de l’enfer », la Challenger SRT Hellcat 2015. La première fois que j’ai fait connaissance avec la plus puissante des modèles Challenger, c’était en juillet de l’an dernier, en Oregon.

Il s’agissait d’une introduction à l’ensemble de la gamme Challenger, elle qui a été légèrement modifiée pour 2015. Mais tous ceux et celles qui étaient présents avoueront aujourd’hui qu’ils n’ont pas passé une seconde à penser à une autre variante que la Hellcat. C’est bien beau la Dodge Challenger SXT et son moteur V6 Pentastar de 3,6 litres développant 305 chevaux et 268 lb-pi de couple, et il n’y a aucun doute que la Challenger R/T, avec son V8 HEMI de 372 chevaux et 400 lb-pi de couple, a un certain attrait, mais ce que nous voulions vraiment, c’était la Hellcat.

Même les versions SRT propulsées par un moteur V8 HEMI de 6,2 litres développant 485 chevaux et 475 lb-pi de couple n’étaient pas en mesure de faire oublier le modèle trônant au sommet de la famille de muscle cars modernes de Dodge.

Ce modèle, c’est de loin la SRT Hellcat. Elle était l’une des voitures les plus puissantes au monde lors de son dévoilement l’été dernier, et elle est toujours l’une des voitures les plus puissantes au monde. Aucun constructeur ne s’en est même rapproché, avec une exception. La Corvette Z06 aurait pu venir jouer les trouble-fêtes, mais il lui manque encore 57 chevaux.

LIRE AUSSI:

» Essai routier Chevrolet Camaro ZL1 : féroce américaine

La Chevrolet Camaro ZL1? Elle affiche toujours un déficit à peu près équivalent à la puissance d’une berline compacte. Même la Mustang Shelby GT350 n’est pas en mesure de soutenir la comparaison. Il faudra attendre la version GT500, et encore là, il y a lieu de se demander si le moteur Hellcat de Dodge sera en danger.

Car le terme Hellcat, il faut bien le rappeler, désigne simplement le moteur qui se retrouve sous le capot d’une Dodge Challenger SRT ainsi équipée. Ce moteur, c’est le même V8 HEMI de 6,2 litres qui propulse les versions SRT, mais grâce à la magie de la suralimentation et à quelques autres prouesses technologiques, la puissance passe à 707 chevaux et 650 lb-pi de couple, comme dans la Charger SRT Hellcat.

Dodge Challenger SRT Hellcat 2015


Je mentionnais précédemment une exception dans la course à la puissance démesurée au sein de l’industrie de l’automobile. Il s’agit de la Tesla Model S P85D introduite l’an dernier également. Avec sa motorisation électrique produisant un total de 691 chevaux, la Model S P85D est l’une des rares voitures en mesure de prendre place sur la ligne de départ aux côtés de la Challenger SRT Hellcat, et même de gagner une course sur une distance d’un quart de mille dans la majorité des cas.

La Tesla gagnera en raison de sa traction intégrale qui en fait un véhicule beaucoup plus facile à décoller au début d’une course. Cela nous amène à parler du comportement de la Challenger SRT Hellcat 2015. Évidemment, cette montagne de puissance est envoyée aux roues arrière ce qui en fait une voiture exigeant un certain doigté, que ce soit au moment d’accélérer ou au moment d’attaquer un parcours sinueux.

Si l’on enfonce simplement l’accélérateur, nous n’irons nulle part. Le caoutchouc volera dans toutes les directions, camouflé par un épais nuage de fumée qui, l’on ose espérer, aura au moins atténué la déception des amateurs venus voir ce que la Challenger SRT Hellcat a réellement dans le ventre.

Il faut « rouler » sur l’accélérateur comme rappelle les représentants de Dodge. Ou, tout simplement activer le dispositif d’assistance au démarrage, mieux connu sous le nom de Launch Control. En activant ce système, j’ai réussi à traverser le quart de mille en 12,3 secondes, à plus d’une seconde des meilleurs temps réussis par Dodge à leur centre de recherche au Michigan, à plusieurs milliers de kilomètres du Portland Motor Speedway où avait lieu notre essai. Lors du lancement en Oregon, personne n’a réussi à faire mieux que 12,0 secondes. Mais vous savez, la vie bouge à un rythme moins effréné sur la côte Ouest. Les conditions climatiques ont également eu un rôle à jouer là-dedans.

En termes simples, la Challenger SRT Hellcat est rapide. Très rapide. Trop rapide? Peut-être. Sa puissance est pratiquement inutile, que ce soit sur la route ou même sur une piste alors qu’elle exige un respect profond et un talent certain. Ce n’est pas qu’elle est imprévisible sur un circuit, mais avec autant de puissance envoyée aux roues arrière, le moindre faux pas pourrait être catastrophique. Je ne peux pas dire que je me suis réellement amusé avec la Dodge Challenger SRT Hellcat, j’ai plutôt survécu. En toute sincérité, c’est l’une des rares voitures qui m’a fait peur, probablement parce qu’elle ne m’appartenait pas et que mon premier contact avec elle s’est fait sur un circuit où la moindre erreur est accentuée.

Cela dit, maintenant que je la connais un peu mieux, je n’aurais pas de difficulté à recommencer n’importe quand. C’est une voiture unique, complètement différente à mon sens que la Charger Hellcat, même si l’on parle du même moteur. La Challenger SRT Hellcat, avec son style de muscle car des années soixante-dix et son moteur qui fait rougir bien des Ferrari et Lamborghini, est une voiture qui éveille les passions, qui occupe les rêves, et dont nous nous souvenons très longtemps. Elle peut mordre à tout moment, mais elle sait également se montrer loyale à ceux et celles qui savent comment l’aborder.

Le seul problème, et il est de taille, est qu’il est désormais impossible, ou presque, de se procurer une Challenger SRT Hellcat. Même si vous aviez mis de côté les 71 890 $ exigés pour la voiture, Dodge a annoncé en mars dernier que les ventes seraient suspendues le temps de rattraper la demande qui est cinq fois plus élevée que l’offre.

Entre temps, vous pouvez toujours vous tourner vers les autres modèles de la gamme Challenger, particulièrement la SRT si vous êtes à la recherche de beaucoup de puissance. Ce n’est pas la même chose diront plusieurs et vous savez quoi? Ils ont entièrement raison.

Source: LuxuryCarMagazine.com

INOLTRE SU HUFFPOST

Dodge Charger Hellcat 2015