DIVERTISSEMENT

De Los Angeles à Montréal, rencontre avec le DJ et producteur John Tejada

30/05/2015 11:55 EDT | Actualisé 30/05/2015 11:58 EDT
Courtoisie

John Tejada fait partie de ces artistes qui sont restés humbles malgré le succès. Et le succès, il connaît, du haut de sa vingtaine d'années d'expérience dans une industrie en éternelle évolution. Toujours aussi passionné par son art, le DJ et producteur affirme qu'il n'y a pas vraiment de recette pour se retrouver au sommet; l'idée est plutôt de travailler fort, de pratiquer encore et encore et, surtout, de rester fidèle à soi-même.

Différents styles

Les festivaliers de MUTEK qui auraient manqué la soirée Nocturne MUTEK 3 avec John Tejada au Musée d'art contemporain hier soir auront la chance de se reprendre ce soir (samedi 30 mai), alors que l'artiste américain prendra d'assaut le Métropolis en tant qu'invité spécial du pionnier du minimal Daniel Bell alias DBX.

«Les deux soirées sont complètement différentes, explique-t-il. Vendredi soir, c'est ma performance solo où je m'amuse avec du matériel assez nouveau et qui a été créé dans le but d'être livré live. Samedi sera un set live avec Daniel Bell où je serai plutôt un percussionniste venant agrémenter certaines pistes et chansons. Il s'agit de son spectacle où je ne suis qu'un invité qui s'ajoute en performance.»

L'artiste basé à Los Angeles a bien de la difficulté à décrire ce qu'il fait et où il est rendu dans son parcours artistique. Il évoque «la musique électronique danse» avec hésitation avant d'expliquer que ce qu'il aime, c'est toucher à différents styles. Et c'est exactement ce qu'il a fait pour créer son dernier album Signs Under Test.

«Je désirais essayer de nouvelles techniques et de nouveaux procédés tout en acceptant ce qui se créait aussi naturellement. J'avais envie de mettre un peu plus de ma personnalité dans cet album. Je voulais faire quelque chose de bien et de personnel dont j'allais être fier. Cela a donné beaucoup plus de chansons que prévu, alors je n'ai eu qu'à choisir celles qui me parlaient le plus et qui fonctionnaient le mieux pour moi.»

C'est de cette manière que John Tejada affirme garder intacte sa passion pour la musique électronique. «Tout cela est un processus évolutif, dit-il. Les technologies, le fait de découvrir de nouveaux sons et de travailler avec de nouveaux artistes qui m'inspirent. Aussi longtemps que tout cela m'intéressera, cela me passionnera.»

L'amour de la musique

Le dernier passage de Tejada au festival MUTEK remonte à 2013.

«C'est un festival qui m'interpelle et me plaît particulièrement, affirme-t-il. J'aime les différentes salles où nous nous produisons; certaines rappellent des pistes de danse, d'autres des salles de concert. La salle de vendredi au Musée d'art contemporain est un endroit vraiment unique et cool où j'avais hâte de jouer depuis longtemps. Quant au Métropolis, j'y suis déjà allé, mais je n'y ai encore jamais joué. C'est toujours plaisant de se retrouver dans un nouvel environnement. Cela montre la diversité de la musique. C'est un format qui n'est pas rigide, qu'on peut toucher et où l'on peut expérimenter. C'est aussi très différent visuellement.»

Le populaire DJ se fait aussi un devoir d'aller voir les autres artistes sur scène. «Je suis ici jusqu'à lundi et je planifie assurément de me rendre écouter le plus d'artistes possible. J'aime autant participer au festival comme tel que de m'y retrouver en tant qu'artiste.»

Est-il toujours porté par la même excitation qu'à ses débuts lorsqu'il se retrouve aujourd'hui sur scène? «C'est un peu difficile à verbaliser, mais je dirais que j'ai une nouvelle forme d'appréciation lorsque je me retrouve sur scène. Plus je vieillis, plus je me sens heureux de me retrouver sur scène et de faire mes petites choses à moi. De façon créative, aussi, je m'ouvre à l'expérimentation d'une nouvelle manière, par exemple en travaillant en live où il y a place à l'improvisation.»

John Tejada accompagnera l'artiste DBX ce soir au Métropolis (30 mai 2015). Une soirée qui débutera à 22h pour ne se terminer qu'à 6 am le lendemain et qui mettra en scène un total de 7 artistes, dont Atom & Tobias, Fumiya Tanaka et Millie & Andrea.

Pour plus d'information sur la programmation et l'horaire des prestations présentées à MUTEK: www.mutek.org

Abonnez-vous à notre page sur Facebook
Suivez-nous sur Twitter

INOLTRE SU HUFFPOST

Forbes' Highest-Paid DJs Of 2013