NOUVELLES

Le groupe État islamique appelle à exterminer les musulmans chiites

30/05/2015 12:44 EDT | Actualisé 30/05/2015 12:44 EDT
- via Getty Images
Saudi security forces inspect the site of a suicide bombing that targeted the Shiite Al-Anoud mosque in the coastal city of Dammam on May 29, 2015. The Islamic State jihadist group claimed the suicide bombing that killed at least three people, the second attack on Shiite worshippers in the kingdom in a week. AFP PHOTO / STR (Photo credit should read -/AFP/Getty Images)

Une branche du groupe jihadiste Etat islamique (EI), qui a revendiqué deux attentats anti-chiites meurtriers en une semaine en Arabie saoudite, a appelé à de nouvelles attaques contre cette minorité dans un message audio diffusé sur internet.

L'EI "a ordonné à ses soldats de tuer les ennemis de la religion, en particulier les Rafida (chiites)", selon l'enregistrement attribué à "la province de Najd", qui s'est récemment manifesté comme une branche du groupe extrémiste sunnite dans le royaume sunnite saoudien.

Vendredi, un kamikaze a fait détoner sa charge à l'entrée d'une mosquée de la Province orientale, majoritairement chiite, faisant trois morts, une semaine après un précédent attentat, dans cette même province, dans lequel 21 personnes avaient péri. Les deux attaques ont été revendiquées par l'EI.

Dans le message, diffusé tard vendredi sur Youtube, un homme décrit les chiites comme des "apostats", ajoutant "il est de notre devoir de les tuer et de les déplacer, où qu'ils soient". 

S'en suit une critique des dirigeants saoudiens, qui ont "échoué à protéger leur propre frontière de la vermine Houthi", en référence aux rebelles chiites au Yémen, que les Saoudiens combattent, à la tête d'une coalition arabe, depuis mars. 

"Alors comment vont-ils vous protéger ?", ajoute l'homme, en s'adressant aux Saoudiens.

Ryad fait aussi partie de la coalition antijihadiste internationale qui mène des frappes contre l'EI en Irak et en Syrie.

L'attentat de vendredi contre une mosquée a été condamné tant par les voisins de l'Arabie saoudite que par les Etats-Unis.

"Nous condamnons la brutalité des terroristes qui commettent ces violences dans des lieux de culte", a déclaré le porte-parole du Secrétariat d'Etat américain, Jeff Rathke. "Ces actes mettent en lumière, une fois encore, le mépris total qu'ont les terroristes pour la vie humaine".

"Les Etats-Unis se tiennent aux côtés du peuple d'Arabie saoudite contre cette violence, et restent engagés à travailler avec les gouvernement saoudien et nos partenaires internationaux pour lutter contre l’extrémisme violent dans la région", a-t-il ajouté.

Les autorités saoudiennes ont multiplié ces derniers mois les arrestations d'extrémistes sunnites soupçonnés de planifier des attaques pour "attiser les tensions confessionnelles" dans le pays.

En avril elles ont annoncé le démantèlement d'une cellule de 65 personnes soupçonnées d'avoir des liens avec l'EI et de planifier des attentats.

En décembre, elles avaient arrêté trois partisans de l'EI accusés d'avoir blessé par balle un Danois à Ryad.

Abonnez-vous à notre page sur Facebook
Suivez-nous sur Twitter

INOLTRE SU HUFFPOST

L'État islamique en dix dates