NOUVELLES

Attentat d'Ottawa: Michael Zehaf Bibeau louange Allah dans la version non censurée de sa vidéo (VIDÉO)

29/05/2015 03:39 EDT | Actualisé 29/05/2015 05:44 EDT

Dans un extrait de son message vidéo gardé secret pendant plusieurs mois par la Gendarmerie royale du Canada (GRC), le tireur de la colline du Parlement Michael Zehaf Bibeau implore Allah de bénir ses gestes et ceux des moudjahidines.

La GRC a rendu publique vendredi une nouvelle version de la vidéo qui avait été enregistrée quelques instants avant qu'il ne tue le caporal Nathan Cirillo, qui montait la garde d'honneur au Monument commémoratif de guerre du Canada à Ottawa. Zehaf Bibeau est ensuite entré dans l'édifice du Centre du parlement, où il a été abattu par les services de sécurité.

Le corps policier avait supprimé 13 secondes du début et cinq secondes de la fin de la vidéo afin de donner aux enquêteurs le temps d'analyser les paroles en arabe du tireur.

Au début de la vidéo, Michael Zehaf Bibeau demande à Allah de lui faciliter la tâche. "Allah, ouvre ma poitrine et facilite ma mission et dénoue un noeud dans ma langue afin qu'ils comprennent mes paroles", affirme-t-il dans un dialecte arabe, selon la traduction fournie par la GRC. Le tireur passe ensuite à l'anglais pour livrer son message aux Canadiens.

Dans les cinq dernières secondes, il prie encore une fois Allah et maudit ceux qu'il cible. "Qu'Allah puisse m'accepter et que la paix et le salut soient sur les moudjahidines. Que Dieu vous maudisse", lance-t-il avant d'éteindre la caméra.

Dans un communiqué, la GRC a indiqué que les enquêteurs avaient d'abord cru que ces portions auraient pu expliquer comment Zehaf Bibeau s'était radicalisé. La police fédérale a expliqué qu'elle avait eu besoin de temps pour bien analyser son dialecte arabe et discuter avec des experts pour explorer "certaines hypothèses" _ qui n'ont toutefois pas été précisées dans la déclaration.

Le ministre de la Sécurité publique, Steven Blaney, a estimé que le message du tireur "rappelait brutalement" que les Canadiens ne sont pas à l'abri de la menace terroriste.

"Notre gouvernement demeure déterminé à lutter contre le terrorisme. C'est pourquoi nous avons déposé la Loi antiterroriste de 2015, qui fournira à nos corps policiers les outils nécessaires pour protéger les Canadiens contre les menaces graves et changeantes du terrorisme", a-t-il déclaré dans un communiqué transmis vendredi après-midi.

Avant que la vidéo ne soit publiée, l'opposition néo-démocrate disait craindre que le gouvernement conservateur n'instrumentalise l'extrait inédit pour alimenter un sentiment d'insécurité chez les Canadiens face à la menace terroriste.

"Ils ont utilisé cet événement (les attaques du mois d'octobre au Canada) pour créer le projet de loi C-51, qui était - et je crois que les Canadiens sont d'accord - exagéré", a soutenu Jack Harris, porte-parole de l'opposition officielle en matière de défense, devant des partisans réunis à Ottawa.

Le dévoilement de la vidéo intégrale survient quelques jours avant la publication par la GRC et la Chambre des communes d'un rapport d'évaluation du dispositif de sécurité en place lors de la fusillade au parlement.

La Police provinciale de l'Ontario, qui a mené l'enquête, devrait rendre ses conclusions la semaine prochaine. La Chambre des communes prévoit publier seulement une partie du rapport pour ne pas compromettre la sécurité des lieux.

Abonnez-vous à notre page sur Facebook
Suivez-nous sur Twitter

INOLTRE SU HUFFPOST

Les Unes dans le monde au lendemain de l'attentat d'Ottawa