NOUVELLES

Québec: Une éducatrice accusée de leurre d'enfant

29/05/2015 10:28 EDT | Actualisé 29/05/2015 10:29 EDT
Radio-Canada

Une éducatrice en service de garde de l'École primaire de la Farandole à Québec fait face à des accusations de leurre et d'incitation à des contacts sexuels.

Un texte de Yannick Bergeron

Mélanie Roy, 36 ans, aurait utilisé un ordinateur pour obtenir des faveurs sexuelles d'un garçon de 12 ans.

Selon l'acte d'accusation, elle a communiqué avec la présumée victime entre le 2 mars et le 8 avril pour l'inciter « à la toucher et à se toucher ».

La police a arrêté la mère de famille à son appartement de Charlesbourg, tôt ce matin. Du matériel informatique a été saisi à son domicile.

melanie roy

La direction de l'École, située dans le secteur de Beauport, a informé les parents « que certains événements, survenus au cours des dernières semaines, ont mené à l'arrestation d'un membre du personnel ».

L'éducatrice est suspendue de ses fonctions depuis le mois dernier. Elle était employée par la Commission scolaire des Premières-Seigneuries depuis trois ans et travaillait à l'École primaire de la Farandole depuis un an.

Conditions de remise en liberté

Mélanie Roy a brièvement comparu au palais de justice de Québec avant d'être remise en liberté, sous conditions.

L'accusée n'a plus le droit de se trouver dans les lieux publics fréquentés par les enfants, comme les écoles, les garderies et les piscines publiques.

Elle ne peut plus travailler ou faire du bénévolat auprès d'enfants. Le tribunal lui interdit aussi d'utiliser Internet.

Mélanie Roy reviendra en cour le 26 août pour la suite des procédures.

Abonnez-vous à notre page sur Facebook
Suivez-nous sur Twitter

INOLTRE SU HUFFPOST

Comparution de Valérie Poulin-Collins (29 mai 2014)