DIVERTISSEMENT
27/05/2015 05:50 EDT | Actualisé 27/05/2015 05:51 EDT

MUTEK 2015: Montréal à l'honneur avec Mini, Nelly-Eve Rajotte et Boundary

Courtoisie

C'est aujourd'hui que prend son envol la 16e édition du festival de renommée internationale MUTEK, un événement qui mettra en scène plus de 110 artistes provenant de 15 nationalités venus offrir plus de 80 performances. Une programmation de cinq jours remplie de musique qui s'amorcera de bien belle manière ce soir avec les performances des artistes montréalais Boundary et Mini en duo avec Nelly-Eve Rajotte.

Le son de Mini et les images de Nelly-Eve

C'est une amie commune qui a vu le potentiel d'une éventuelle collaboration entre la vétérante Mini et l'artiste visuelle Nelly-Eve Rajotte. C'est donc grâce à elle que le projet baptisé Nix (neige en norvégien) a vu le jour. Il a été spécialement conçu afin d'être présenté en première mondiale ce soir à MUTEK.

La thématique commune de départ des deux artistes? Ce qui est organique: l'eau, la glace, la mer, la nature… «On a beaucoup discuté de mer, de mère Nature, de féminité, d'eau, bref d'éléments qui sont à la base de l'univers comme thème de départ pour ce projet, explique Evelyne Drouin mieux connue sous le nom d'artiste Mini. J'ai amené l'idée de synthétiser l'univers sonore autour de cela. La manière dont on va synchroniser les systèmes et dont les images et le son se parleront entre eux vont créer une réelle interaction.»

Un hybride très compliqué et très simple à la fois, où le noir et blanc s'affirmeront de façon bien définie et bien contrastée qui risque à la fois de surprendre et de plaire aux admirateurs de la DJ cumulant plus de 15 ans dans le domaine de la musique électronique.

«Les gens qui connaissent un peu ce que j'ai fait avant vont trouver que ce projet-là fait beaucoup, beaucoup de sens, dit-elle. Je suis rendue là, j'ai envie de me casser de la techno un peu plus binaire pour me lancer dans quelque chose d'hyper dense et de si condensé que cela donne l'impression de frapper un mur de son. J'ai aussi beaucoup ralenti le rythme, ce qui appelle à être plus prenant, plus physique.»,

«Je pense qu'on a gardé l'intégrité de notre travail chacun de notre côté, ajoute Nelly-Eve. Nous n'avons pas transformé notre univers pour ce projet-là, au contraire, nous avons vraiment gardé chacune notre univers respectif; le mien où je travaille plus le paysage et qui est très contemplatif, et celui de Mini qui est plus physique. Ce que vous verrez ce soir est la somme de cette belle rencontre d'univers. Personnellement, nous avons toutes deux eu des frissons en studio.»

«Le son va interagir directement en temps réel sur la banque d'images déjà construite. C'était ça notre idée, avoir une vision générale et l'améliorer par des sons, des textures sur le paysage, des rythmiques et des temporalités différentes.»

«Je pense que ça va être une surprise, renchéri Mini. Je crois que les gens étaient curieux de voir ce que j'allais sortir et où je suis rendue. Cela fait tout de même 15 ans que je travaille dans l'audio, je n'ai forcément plus la même démarche. J'avais envie de mettre tout cela de l'avant. Ce soir, je vais jouer avec des ressorts et des parois et le son qui sera capté en temps réel ira, d'une part, influer sur le visuel, mais aussi être traité en temps réel. On parle donc de création live au niveau du son et du visuel.»

Les nouvelles frontières de Boundary

Ghislain Poirier est décrit comme «l'un des piliers et l'un des plus grands ambassadeurs de la musique électronique au Québec depuis 2000» par les organisateurs du festival MUTEK. Qu'en pense le principal intéressé? «C'est eux qui le disent, répond-il en riant. Je trouve ça gentil et je trouve que cela note aussi que ça fait longtemps que je suis là et que je continue à faire des choses. Je suis très content d'être de retour à MUTEK et de présenter ce projet-là. Je me renouvelle à travers les années.»

Lors de son dernier passage à MUTEK en 2013, l'artiste était tout simplement accompagné de son batteur Chris Olsen. «Cette fois-ci, nous avons ajouté un clavier, Daniel Thouin, donc nous serons trois sur scène et les projections seront un peu plus développées. En 2013, c'était un peu embryonnaire, je n'avais qu'un album. Là, j'en ai deux, j'ai plus de matériel, donc le spectacle est plus long et plus développé.»

C'est à la suite de sa participation à deux documentaires, en 2010 et 2011, que le prolifique producteur est replongé dans la musique plus ambiante et atmosphérique de ses débuts. «Je me suis retrouvé dans cet état mental et j'ai continué sur cette lancée. Puis, je me suis rendu compte que cela n'était pas du Poirier, que c'était un projet complètement différent, non seulement musicalement, mais aussi différent au niveau du look et de la présentation (je le fais en live, ce que je ne fais pas en Poirier). Bien sûr, ça reste la même personne, mais musicalement, visuellement et en spectacle, c'est très différent. C'est un tout que je suis très content de présenter.»

Lorsqu'on lui demande si les festivaliers pourront danser ce soir, il hoche la tête en souriant avant de répondre: «Quand je fais ce genre de musique et ce genre de spectacle, je ne le fais pas nécessairement pour que les gens dansent. Ça ne me dérange pas qu'ils dansent, mais je le fais pour que même si les gens sont assis ou couchés, ils reçoivent ma musique avec bonheur. Je veux qu'ils l'écoutent attentivement. Si pour cela, certains doivent danser, c'est correct. S'il y en a d'autres qui doivent être assis, c'est correct aussi avec moi.»

«Ce spectacle est plus personnel et intimiste, poursuit-il. Je décris ce que je fais avec Boundary comme étant de la musique électronique de chambre et cela donne une bonne idée de comment je le perçois et de comment cela peut être reçu aussi. Je veux que les gens prêtent attention et se concentrent là-dessus. C'est ça Boundary, c'est de la musique assez personnelle et je trouve ça le fun si les gens mettent le même souci d'écoute que moi.»

La soirée Nocturne MUTEK 1 sera présentée au Musée d'art contemporain ce soir (27 mai 2015) dès 21h

Pour plus d'information sur la programmation et l'horaire des prestations présentées à MUTEK: www.mutek.org

MUTEK 2015

Abonnez-vous à notre page sur Facebook
Suivez-nous sur Twitter