NOUVELLES

Alouettes: Michael Sam veut juste jouer et gagner à Montréal (VIDÉO)

26/05/2015 02:15 EDT | Actualisé 26/05/2015 02:35 EDT

C'est un Michael Sam détendu et déterminé à parler d'abord de football qui s'est présenté, mardi, pour la première fois devant les médias montréalais.

Un texte de Jean-François Chabot

La plus récente acquisition des Alouettes a patiemment et ouvertement répondu à toutes les questions en mettant l'accent sur le fait qu'il voulait aider l'équipe à gagner une Coupe Grey.

Son nouveau patron, le directeur général Jim Popp, a d'abord parlé « d'un moment historique dans l'histoire du football en Amérique du Nord et pour le sport à travers le monde ».

« Les Alouettes sont fières de faire partie d'une communauté aussi vivante et active. Michael est un athlète que l'on suit de près depuis qu'il est passé dans les rangs universitaires. Il a été nommé joueur défensif de l'année dans la SEC (South-East Conference de la NCAA). Je sais qu'il sera un excellent secondeur dans la LCF », a renchéri Popp.

Football avant sexualité

Sam, qui endossera le chandail no 94, a remercié les Alouettes de lui permettre de jouer à nouveau au football.

À un scribe qui le comparait à Jackie Robinson en terme de barrière à franchir ou à abolir, Sam a dit qu'il n'était pas à Montréal pour lutter contre les préjugés, mais pour jouer au football, pour gagner des matchs et des championnats.

Sam n'a pas voulu se lancer sur les raisons qui font qu'un joueur de l'année dans la SEC se retrouve dans la LCF plutôt que dans la NFL. Mais il a clairement laissé entendre qu'il ne regrettait pas sa sortie du placard.

Il ne s'inquiète pas le moins du monde de l'effet que pourrait avoir sa présence en tant qu'homosexuel avoué et assumé dans le vestiaire des Alouettes.

« Ça n'a rien changé à l'université. Ça n'a rien changé avec les Rams ou les Cowboys dans la NFL. Ça ne sera pas différent ici dans la LCF », a indiqué Sam.

Sam connaît peu de choses de la Ligue canadienne, de ses règles, de Montréal et de son histoire. Il sait que le français occupe une place prépondérante dans la ville et que le football d'ici se joue à trois essais.

Popp a dit que les Alouettes ont eu vite fait de s'intéresser à Sam.

« Les critères en vigueur dans la NFL pour devenir ailier défensif sont très stricts. C'est souvent une question de pouces. Michael est aussi rapide que les meilleurs joueurs à sa position, mais les chiffres sont parfois immuables. Nous pensons qu'il sera parfait dans ce rôle ici et qu'il connaîtra une grande carrière dans la LCF. »

Pour Michael Sam, pas question de commenter un éventuel retour dans la NFL advenant qu'une occasion s'offre à lui. Le moment présent est le seul qui compte. Et c'est sur le terrain qu'il veut parler haut et fort.

INOLTRE SU HUFFPOST

Match des Alouettes du 8 novembre 2014