DIVERTISSEMENT

Primeur : la pop star Julien Doré aux Francofolies à Montréal

26/05/2015 05:40 EDT

Le chanteur Julien Doré, véritable phénomène en Europe, offrira deux concerts extérieurs dans le cadre des FrancoFolies de Montréal en juin. Il pourra donc présenter les pièces de son dernier album LØVE, qui s’est écoulé à 350 000 exemplaires depuis sa parution de l’autre côté de l’Atlantique, en octobre 2013.

Le Huffington Post Québec a appris que l’auteur-compositeur-interprète français reviendra dans la métropole québécoise pour donner deux spectacles sur les scènes Ford et Bell. Il était venu une première fois à Montréal en 2009 afin d’offrir deux prestations à l’Astral.

«La tournée officielle pour LØVE est terminée, explique Julien Doré au bout du fil. Elle a duré 18 mois. On a donné environ 160 spectacles. Les prestations en salle se sont arrêtées au moment où l’on a fait le Zénith de Paris, il y a quelques semaines. Maintenant, on se prépare à jouer dans de beaux lieux en plein air comme à Montréal. On donnera des concerts entre le mois de juin et le mois d’août. On a une vingtaine de shows prévus exclusivement pour les festivals d’été.»

« Sur scène, je serai toujours entouré des mêmes garçons qui m’ont aidé à faire le disque en studio, poursuit-il. C’est vraiment une histoire de famille avec ce groupe. On est très liés. C’est un plaisir de partager cette aventure avec eux […] C’est super de pouvoir vivre ensemble ces voyages en Europe, au Liban (au printemps), au Japon (en juillet 2015), au Canada…»

love cover

La totale

Il faut souligner que la carrière de l’artiste de 32 ans – gagnant du concours télévisé Nouvelle Star en 2007 - a carrément explosé au cours des dernières années. Son troisième disque LØVE (folk-rock sans danger) a fait de lui une grosse vedette en France. En plus de ce succès commercial, il a remporté le trophée de l'Artiste masculin de l'année aux Victoires de la Musique, en février, devant Calogero et Johnny Hallyday. Doré a d’ailleurs écrit une chanson pour le dernier album de Hallyday. Sans oublier ses textes pour Julien Clerc ou encore Françoise Hardy. Quand même !

«Ça me plait beaucoup d’écrire pour d’autres, affirme Julien Doré. D’autant plus que ce sont des gens qui ont de grandes carrières. Ça aide à la confiance. Et ça m’apprend beaucoup que d’être en contacte avec de si grands artistes. J’ai adoré collaborer avec Françoise. C’est une personne que j’aime beaucoup. Au fond, je me suis rendu compte ces derniers temps que l’écriture me passionne. J’ai signé tous les textes de mon dernier et je compte bien continuer comme ça. C’est génial de chanter ses propres trucs. C’est vraiment important pour moi. Ça me permet entre autres de libérer beaucoup de choses et de les transformer en chansons.

«Enfin les Francos»

Nous le disions plus haut, Julien Doré a seulement joué une fois à Montréal. Ce n’était pourtant pas l’envie qui lui manquait de revenir au Québec. Mais les aléas de la carrière ont voulu qu’il soit occupé ailleurs, jusqu’à ce que son équipe et les organisateurs des FrancoFolies trouvent un moyen de l’insérer à la programmation 2015.

«J’avais très envie de retourner au Québec pour présenter le second album, mais finalement ça n’a pas été possible. Le disque n’est pas sorti là-bas. Pour LØVE, qui a plutôt très bien marché en France, ça a néanmoins mis beaucoup de temps afin que je puisse enfin revenir aux FrancoFolies. Je ne maîtrise pas ces choses. Des histoires de logistique et de disponibilité, j’imagine. Heureusement, on a trouvé une solution. Je suis très content. Il faillait que ça concorde avec une sortie de disque, je crois… L’essentiel, c’est qu’ont sera là, les 18 et 19 juin.»

Le hasard (pas vraiment de hasard ici) fait bien les choses, car cet album LØVE sera finalement distribué par Sony sur le territoire canadien à compter d’aujourd’hui, le 26 mai. Cette longue période d’attente s’expliquerait surtout par des logiques commerciales qui sont hors de contrôle du principal intéressé.

«C’est très bien cette concordance avec l’album… J’arrive peu de temps après la sortie au Canada […] Mon expérience aux Francos sera évidemment très différente. La première fois, j’étais dans une salle fermée, d’une grandeur relativement petite. En juin, je serai en plein air, sur de grandes scènes. Ça correspond à la notion de festival que j’ai en tête. Il y aura certainement plus de monde. Ce sera merveilleux à vivre que de jouer au cœur de la ville.»

La suite

Au début du mois de mai, une rumeur voulait que Doré soit en studio pour enregistrer les pièces d’un nouvel album. Or, le Français dément cette affirmation en expliquant qu’on a mélangé nouvel album et une session avec un groupe de musique qui s’appelle OMOH. C’est un projet parallèle cher à Julien Doré, qui implique aussi Baptiste Homo et Clément Agapitos.

«Ce sont des camarades qui ont aussi collaboré avec moi sur l’album LØVE. De temps en temps, ça m’arrive de travailler avec eux sur des musiques de film, par exemple. J’ai mis une photo de moi au piano sur internet et un journaliste a par la suite laissé entendre que je préparais un autre disque… Mais non (rires). C’est important pour moi de finir d’abord tout ce qui entoure la tournée estivale. Ensuite, je commencerai à me mettre au travail à l’automne. Je ne serai certainement pas en studio avant l’année 2016, si tout va bien avec l’écriture et la composition. J’ai hâte, mais je dois respecter les étapes.»

Pour les éventuels spectacles montréalais, Julien Doré sera accompagné de six musiciens sur scène : deux guitares électriques, deux claviers, une basse et une batterie.

Abonnez-vous à notre page sur Facebook
Suivez-nous sur Twitter

INOLTRE SU HUFFPOST

En studio avec Julien Doré