DIVERTISSEMENT

François Rioux remporte le tout premier prix de poésie des libraires du Québec

26/05/2015 10:57 EDT | Actualisé 26/05/2015 11:01 EDT
© Le Quartanier / Justine Latour

C'est François Rioux qui remporte le premier Prix des libraires du Québec dans la catégorie poésie québécoise pour son recueil Poissons volants (Le Quartanier).

Le prix est assorti d'une bourse de 1000 $, remise par le Festival de la poésie de Montréal, et d'une oeuvre de l'artiste Georges L'Écuyer.

Le comité de sélection du prix a choisi de récompenser son recueil Poissons volants, « parce que chacun de ses vers joue avec le plaisir de la langue et qu'il évoque la cohabitation du banal et du beau dans le cours des jours ».

Extrait

« Voici le cowboy de salon de thé

il prend son oolong comme il prend son whisky

le regard à côté

attention il se lève il a une

drôle de dégaine on dirait

un dandy qui se serait mis à danser »

— Le poème « Tearoom cowboy », tiré du recueil « Poissons volants » de François Rioux (Le Quartanier)

Le rôle des libraires

Le comité de sélection, formé de quatre libraires, a établi une présélection de titres à partir des parutions de l'année écoulée. Cette liste a ensuite été soumise au vote de tous les libraires du Québec issus des librairies indépendantes, des coopératives en milieu scolaire et des librairies en réseau. Cette année, plus d'une centaine de libraires se seraient prévalus de leur droit de vote dans la catégorie poésie.

Dans ses remerciements, François Rioux a d'ailleurs souligné l'importance du rôle des libraires pour les lecteurs.

« Ils [les libraires] savent mettre entre nos mains ce que nous cherchons, mais aussi ce que nous ne connaissons pas encore. »

— François Rioux, lauréat 2015 du Prix des librairies du Québec, catégorie poésie québécoise

Le recueil de François Rioux a été préféré à ceux des trois autres finalistes, Benoît Chaput (Les jours sans tain, L'Oie de Cravan), Benoit Jutras (Outrenuit, Les Herbes rouges) et Isabelle Lamarre (L'année des trois printemps, L'Oie de Cravan).

Dernier né de la famille des prix des libraires, le prix de poésie est moins richement doté que ses deux grands frères, le Prix des libraires du Québec (qui récompense des oeuvres de fiction pour adultes et est assorti d'une bourse de 5000 $) et le Prix jeunesse, créé il y a 5 ans, assorti d'une bourse de 2000 $.

Abonnez-vous à notre page sur Facebook
Suivez-nous sur Twitter

INOLTRE SU HUFFPOST

Mois de la Poésie à Québec 2015