NOUVELLES

Québecor met un terme à ses collaborations avec François Bugingo (VIDÉO)

25/05/2015 06:23 EDT | Actualisé 25/05/2015 07:41 EDT
Radio-Canada.ca

François Bugingo n'a pas réussi à convaincre ses employeurs de son intégrité. TVA Nouvelles, le Journal de Montréal et le Journal de Québec mettent un terme à leur collaboration avec le journaliste.

« Le Groupe a pris cette décision après avoir rencontré M. Bugingo, ce matin, en compagnie de son avocate au sujet des allégations sérieuses dévoilées au cours des derniers jours », indique lundi un court communiqué de Groupe TVA, une filiale de Québecor Média, ajoutant qu'aucun autre commentaire ne sera émis.

Des reportages du quotidien La Presse, publiés samedi et lundi, attaquent la crédibilité du journaliste qui aurait inventé des informations dans ses reportages. Ces révélations ont provoqué un séisme dans le monde médiatique.

Benoît Dutrizac furieux

L'animateur Benoît Dutrizac, qui anime une émission quotidienne au 98,5 FM à Montréal, s'est dit furieux lundi. François Bugingo commentait tous les jours de la semaine l'actualité internationale lors de son émission.

Il affirme que François Bugingo l'avait avisé qu'un article de cette nature était en préparation, mais affirmait qu'il n'avait rien à se reprocher. « Quand tu as de l'affection pour quelqu'un qui te répond comme ça, tu tends à détourner le regard », a dit Benoît Dutrizac lors de son émission.

« Je suis furieux qu'un ami m'ait menti. »

— L'animateur Benoît Dutrizac

Cogeco, le propriétaire de la station, a suspendu le chroniqueur en attendant de « faire la lumière sur les événements ».

François Bugingo a collaboré avec plusieurs grands médias au cours des dernières années, dont Radio-Canada, Télé-Québec, La Presse et Le Devoir.

Dimanche, il annonçait qu'il se retirait momentanément de l'espace public, le temps nécessaire pour répondre aux allégations. La veille, il défendait son intégrité, affirmant dans un message publié sur sa page Facebook être « sidéré ». Il plaide avoir toujours rapporté une information « solide » et « vérifiée ».

Abonnez-vous à notre page sur Facebook
Suivez-nous sur Twitter