NOUVELLES

Piscine sans permis : le maire de Montréal Denis Coderre plaide l'erreur de bonne foi

25/05/2015 06:42 EDT | Actualisé 25/05/2015 06:42 EDT
PC/Paul Chiasson

Le maire de Montréal, Denis Coderre, plaide « l'erreur de bonne foi » à la suite de la divulgation d'informations selon lesquelles il a installé une piscine, chez lui, sans avoir obtenu de permis.

Un texte de François Cormier

L'histoire remonte à 2004. Denis Coderre fait une demande de permis à l'arrondissement de Montréal-Nord pour installer une piscine chez lui. En raison des règlements en vigueur, il était impossible d'installer une clôture réglementaire autour de son terrain. Le permis a donc été annulé.

À la suite de ce constat, les autorités de Montréal-Nord ont changé la réglementation. Ils auraient informé Denis Coderre que l'installation d'une clôture était désormais permise. Il a donc fait installer sa clôture et sa piscine.

Aujourd'hui maire de Montréal, Denis Coderre explique qu'il ne savait pas qu'il devait faire une nouvelle demande de permis et affirme n'avoir jamais été informé que le premier permis avait été annulé. « C'est une erreur de bonne foi », plaide-t-il.

Le maire ne devrait pas recevoir de constat d'infraction pour cette erreur. « Montréal-Nord prône une approche collaborative avec ses citoyens et met de l'avant, dans la mesure du possible, la sensibilisation avant l'application de sanctions », explique Michel Lemay, chef de division Communication et relations avec les citoyens.

Denis Coderre recevra toutefois un avis l'incitant à régulariser sa situation. Il devra donc payer un permis, au coût de 51 $.

Abonnez-vous à notre page sur Facebook
Suivez-nous sur Twitter

INOLTRE SU HUFFPOST

Les plus belles piscines d'hôtels dans le monde