NOUVELLES

Le Montréalais Alexandru Duru établit un record Guinness en « hoverboard » (VIDÉO)

25/05/2015 03:44 EDT | Actualisé 25/05/2015 03:44 EDT

MONTRÉAL – Un Montréalais vient d’établir un record Guinness pour la plus longue distance parcourue en « planche volante » (hoverboard).

Alexandru Duru, un ingénieur en logiciel âgé de 30 ans, a volé sur une distance de plus de 250 mètres – cinq fois le précédent record – à cinq mètres au-dessus des eaux du lac Ouareau, dans Lanaudière, monté sur son petit « aéroglisseur individuel ».

Une vidéo de son exploit, diffusée sur YouTube, avait attiré lundi plus de trois millions de visiteurs. Selon M. Duru, la société Guinness a été tellement impressionnée par son exploit qu’elle compte l’inclure dans son prochain grand recueil annuel des records mondiaux.

L’ingénieur songeait à cette idée depuis longtemps et travaillait sur un prototype depuis environ cinq ans. En août dernier, il a filmé sa balade au-dessus du lac Ouareau et a envoyé la vidéo à Guinness. L’entreprise a vérifié l’authenticité de l’exploit et lui a accordé le certificat de « record mondial » vendredi, sur son site Internet.

Mais cette marque ne constitue que le début de l’aventure. M. Duru et son associé dans All Terrain Hoverboards, Philippe Maalouf, espèrent compléter un nouveau prototype d’ici la fin de l’année, pour une commercialisation éventuelle dans tout le pays. Ils ont conclu une entente pour la fabrication de l’appareil, à l’extérieur du Canada, et devraient procéder bientôt aux essais de leur nouveau modèle.

L’essentiel du financement pour la recherche et le développement du prototype provient du secteur privé, mais une partie vient aussi du Conseil de recherches en sciences naturelles et en génie du Canada.

M. Duru a refusé de dévoiler le coût de fabrication de l’appareil, mais admet que la première génération sera « assez dispendieuse ». Il espère que les Canadiens plus fortunés disposeront de leur planche volante au chalet, à côté de leur canot, de leur bateau à moteur et autres gadgets.

L’ingénieur prévient que l’appareil n’est pas à laisser entre toutes les mains – ou tous les pieds, pour être plus précis. « C’est quand même plutôt dangereux, parce que le pilote n’utilise que son pied pour diriger l’appareil. »

Le prototype éventuellement vendu au détail serait réglé de façon électronique pour ne pas pouvoir voler à plus d’un mètre et demi.

M. Duru, diplômé en génie de l’École polytechnique de Montréal, a commencé à œuvrer dans le secteur des effets spéciaux, notamment pour le Siegfried de Wagner monté par Robert Lepage au Metropolitan Opera de New York.

Mais son associé Maalouf lui a dit de « délaisser le secteur des effets spéciaux et de créer quelque chose qui pourrait changer le monde ».

Les deux hommes aiment bien le film Retour vers le futur, réalisé en 1985 mais qui se passe 30 ans plus tard, en... 2015. On y voit le personnage de Marty McFly se balader sur sa planche volante dans les rues de la petite ville.

« La nôtre sera un peu plus grosse, par contre », admet Philippe Maalouf.

Abonnez-vous à notre page sur Facebook
Suivez-nous sur Twitter

INOLTRE SU HUFFPOST

Guinness des records du monde 2014