NOUVELLES

Adam Garone à C2 Montréal : Movember s'attaque à la santé mentale des hommes (ENTREVUE)

25/05/2015 07:31 EDT | Actualisé 26/05/2015 08:29 EDT

Adam Garone, PDG et cofondateur de Movember, ne s’intéresse pas qu’à la pilosité faciale des messieurs. Son combat? Encourager le bien-être physique et mental des Mo Bros.

Né il y a plus de 10 ans, Movember est devenu un mouvement mondial qui encourage les hommes à se laisser pousser la moustache au mois de novembre afin de lever des fonds pour les maladies masculines, comme le cancer de la prostate.

Mais les cofondateurs souhaitent ouvrir le dialogue davantage sur la maladie mentale et le suicide, ayant eu à composer avec des amis qui se sont enlevés la vie dans le passé.

LIRE AUSSI:

Leilani Münter à C2 Montréal: changer l'industrie automobile, une course à la fois

Toutes les PHOTOS de l'événement C2 Montréal

C2MTL: entre les nuages et la réalité - Marie-Odile Demay

Un peu comme Don Draper dans la série Mad Men, l’image qu’on se fait de « l’homme », le vrai, est qu’il ne montre aucun signe de faiblesse. Et cette croyance n’a pas changé depuis les années 60, croit Adam Garone.

« Le stéréotype mâle qui subsiste en société est que les hommes sont toujours en contrôle, qu’ils sont des fournisseurs et qu’ils ne peuvent pas être vulnérables, explique-t-il. Si les hommes gardent tout en dedans et espèrent que ça va passer, le dénouement peut parfois être tragique. »

En 2008, le nombre de suicides au Québec s’élevait à 1 103 personnes, dont les trois quarts étaient des hommes. Une statistique qui n’étonne guère l’entrepreneur social.

« Quand on regarde les chiffres de près, les hommes sont deux à trois fois plus nombreux à s’enlever la vie que les femmes. Nous devons rester connectés et changer le dialogue autour de cette problématique. »

« Les hommes meurent à un plus jeune âge que les femmes, il n’y a aucune raison biologique qui justifie cela aujourd’hui », ajoute-t-il.

movember

Movember veut réellement changer la face de la santé masculine. Adam Garone se réjouit d’avoir initié, avec les cofondateurs, un mouvement présent dans 21 pays aux quatre coins de la planète auquel participent plus de quatre millions Mo Bros et Mo Sistas.

Les hommes à moustache ont aussi inspiré une nouvelle génération d’entrepreneurs sociaux et de jeunes philanthropes désireux d’amasser de l’argent grâce aux nouvelles technologies.

Mais les Ice Bucket Challenge de ce monde font de la compétition à Movember. « Le paysage des œuvres caritatives a changé. Nous avons remarqué l’élément de fatigue avec les collectes de fonds », admet Garone.

Il explique que loin d’être un obstacle, cette compétition marque un point crucial dans l’évolution de leurs stratégies. Movember 2.0 sera actif toute l’année avec la nouvelle campagne MOVE, qui incite la population à réaliser des défis sportifs pour amasser de l’argent.

« Nous voulons faire bouger les gens, c’est la chose la plus importante que vous puissiez faire! Et les femmes ont enfin quelque chose de tangible qu’elles peuvent accomplir pour aider », vante Adam Garone.

Movember a ramené la moustache – et son évolution, la barbe – mais s’est imposé comme un mode de vie.

« Tout est une question de choix : la façon dont on passe le temps au travail et comment on utilise notre influence. C’est aussi un choix de rester en santé et actif dans la vie de tous les jours. »

Adam Garone sera de passage à Montréal pour la conférence C2 Montréal le 26 mai prochain pour parler créativité et innovation.

C2 Montréal 2015

Abonnez-vous à notre page sur Facebook
Suivez-nous sur Twitter

20 moustaches célébres