NOUVELLES
24/05/2015 08:35 EDT | Actualisé 24/05/2015 08:56 EDT

Honda Pilot 2016: effacer et tout recommencer (ESSAI/PHOTOS)

AutoAuFeminin.com

L’ancienne génération du Honda Pilot 2016 affichait fièrement une silhouette carrée plus ou moins appropriée au segment des VUS intermédiaires destinés à un usage principalement familial. C’était là son principal défaut, mais ce n’était pas le seul. Ultimement, l’ancien Honda Pilot n’a jamais vraiment réussi à se démarquer sur le marché, particulièrement celui de la belle province.

Avec le tout nouveau Pilot 2016, Honda corrige avant tout le design de son plus gros véhicule utilitaire sport, mais le constructeur japonais apporte également plusieurs nouveautés sur le plan de la motorisation ainsi qu’au niveau de la sécurité. L’idée est d’apporter au Pilot une touche de raffinement qui manquait à la seconde génération du véhicule.

L’introduction en octobre dernier d’une version redessinée du Honda CR-V en combinaison avec l’arrivée imminente du HR-V et la mise en vente en juillet prochain de la nouvelle génération du Pilot font que Honda peut désormais se vanter d’offrir la plus jeune gamme de VUS sur le marché. Si le HR-V intéressera ceux et celles qui veulent un véhicule polyvalent qui n’est pas trop encombrant, et que le CR-V continuera à faire plaisir à une variété de consommateurs qui désirent soit un habitacle très spacieux ou encore une position de conduite élevée, le Pilot, lui, s’adresse plutôt aux grosses familles qui ont réellement besoin d’espace. Ces mêmes familles, cependant, refusent catégoriquement l’idée d’acheter une minifourgonnette.

Il s’agit également d’une famille relativement aisée. Car même si nous ne connaissons pas encore le prix officiel du Pilot 2016, le modèle qu’il vient remplacer exige entre 35 000 $ et 50 000 $ environ, dépendamment des versions. Offrir un véhicule à un tel prix qui ne porte pas un emblème nécessairement prestigieux veut dire que nous n’avons pas le droit à l’erreur.

LIRE AUSSI:

» Essai routier Toyota Highlander : le confort prime

Tous (incluant les responsables de Honda) savent très bien que nous n’avons pas affaire ici à un véhicule qui se retrouvera souvent hors des sentiers battus. Cela dit, le nouveau Pilot, lorsqu’équipé de la traction intégrale, offre un dispositif qui permet de modifier le comportement du véhicule en fonction du terrain qui se retrouve sous les roues. L’on peut donc optimiser son rendement sur la neige, la boue, le sable, ou le bitume bien sûr. Cela sera utile à ceux et celles qui doivent se rendre à un chalet situé profondément dans les bois, ou qui doivent affronter une tempête de neige féroce.

La plupart des propriétaires, par contre, n’iront pas jouer avec ce système bien souvent. C’est pourquoi le lancement du Honda Pilot 2016 a eu lieu à Cincinnati en Ohio, un endroit parfaitement adapté au nouveau VUS intermédiaire. Il y a beaucoup d’autoroutes, le centre-ville n’est pas particulièrement congestionné, et le soir venu, la majorité de la population quitte la ville pour la banlieue.

Honda Pilot 2016


Notre essai a donc eu lieu principalement en dehors de la ville où nous avons pu constater de prime abord que le Honda Pilot 2016 est très confortable. En effet, sa nouvelle suspension avant et arrière reprend plusieurs éléments de celle que l’on retrouve sur le luxueux Acura MDX. Si l’objectif était de permettre au Pilot d’être plus sportif sur la route, le résultat net est plutôt qu’il est très doux et permissif, même sur une route en mauvais état. Lorsque le chemin devant nous est sinueux, il est vrai que la suspension répond bien. Le problème est du côté de la direction qui est un peu trop molle pour donner envie au conducteur de pousser la machine.

Mais voyez-vous, personne n’aura envie de pousser son Pilot 2016 à la limite, alors une direction moins communicative n’est vraiment pas un gros défaut pour ce genre de véhicule. En ville par contre, ou sur l’autoroute, la direction permet de manœuvrer avec agilité sans trop exiger d’efforts.

Un moteur plus puissant et une nouvelle boîte de vitesse

Du côté du moteur, nous avons toujours droit à un V6 de 3,5 litres, mais il est désormais plus puissant en plus d’incorporer la technologie Earth Dreams de Honda. Rapidement, ce que Honda appelle Earth Dreams est une nouvelle génération de moteurs optimisés afin d’améliorer l’efficacité thermique tout en réduisant la friction interne au niveau des composantes mécaniques. Le résultat net est une meilleure consommation d’essence malgré de meilleures performances.

Voilà pour le marketing. En réalité, une balade d’une journée ne suffit pas pour déterminer l’économie de carburant réelle du Pilot. Cela dit, du côté des performances, il est facile de croire que la puissance du moteur a augmenté comparativement à l’ancienne génération. Offrant 280 chevaux et 260 lb-pi de couple comparativement à 250 chevaux et 253 lb-pi pour le modèle actuel, le Pilot 2016 répond beaucoup plus rapidement lorsque l’on enfonce la pédale droite.

Toutes les versions du Pilot, à l’exception du modèle haut de gamme Touring, obtiennent une boîte de vitesse automatique à six rapports pour envoyer cette puissance aux roues avant (de série) ou aux quatre roues (en option). La grande nouvelle est cependant la boîte de vitesse automatique à neuf rapports de la version Touring. Comparativement à d’autres boîtes offrant autant de rapports offertes sur d’autres modèles, celle du Pilot fonctionne très bien et ne semble jamais hésiter à savoir quel rapport sélectionner. Dommage cependant qu’elle ne soit disponible que sur le modèle le plus dispendieux.

Des versions pour tout le monde

Si vous comptez acheter un Pilot, vous aurez l’embarras du choix au niveau des modèles. En tout, il y a six versions (LX, EX, EX-L, EX-L RES, EX-L Navi et Touring). Le modèle LX est offert de série avec la caméra de recul à angles multiples, le démarrage par bouton-poussoir, le démarreur à distance, les jantes de 18 pouces, les sièges chauffants et un écran tactile de huit pouces intégrant notamment un système Bluetooth avec fonction de lecture de messages textes.

Il sera également possible d’ajouter au LX l’ensemble de sécurité Honda Sensing. Regroupant plusieurs technologies de sécurité actives comme le régulateur de vitesse adaptatif, le système de prévention des sorties de voie, le freinage automatique, et le système d’avertissement de changement de voie.

En termes moins technologiques, un Honda Pilot 2016 équipé du système Honda Sensing freinera automatiquement s’il détecte une autre voiture devant et que le conducteur ne réagit pas, prendra le contrôle de la direction pour vous maintenir dans votre voie (le volant bouge sous vos mains automatiquement pour corriger la trajectoire si vous dépassez la ligne jaune ou blanche), et conservera une distance préétablie avec les autres véhicules en modulant les freins et les accélérations sur l’autoroute lorsque le régulateur de vitesse est activé.

Ces systèmes sont de série sur toutes les versions sauf le modèle LX. Toutes les versions (sauf LX) obtiennent également un système de surveillance de l’angle mort droit baptisé LaneWatch. Grâce à une petite caméra située sous le rétroviseur droit, vous obtenez une image de cet angle mort sur l’écran central lorsque vous activez le clignotant. Un toit ouvrant et un siège du conducteur électrique s’ajoutent à la version EX (celle qui suit le LX) tandis que l’on retrouve sur le EX-L un hayon électrique, un pare-brise acoustique plus silencieux, la radio satellite et les sièges de la deuxième rangée chauffants. Le système de navigation, les sièges en cuir et les capteurs d’assistance au stationnement sont aussi offerts.

Finalement, la version Touring offre des jantes de 20 pouces, une nouveauté pour Honda. Mentionnons également le système de surveillance de circulation transversale (il avertit lorsque l’on recule qu’un autre véhicule s’approche perpendiculairement), le système de surveillance des angles morts des deux côtés, le lecteur Blu-Ray pour les sièges arrière et le toit ouvrant panoramique qui se retrouvent sur la version Touring aussi.

À l’intérieur, le Honda Pilot 2016 est plus spacieux que le modèle qu’il remplace. Plus imposant physiquement, l’on constate un peu plus d’espace à chaque rangée ainsi que dans le coffre. Sept personnes pourront prendre place à bord si l’on opte pour les sièges capitaines à la seconde rangée tandis que huit passagers pourront s’installer si l’on décide d’y aller avec une banquette à cet endroit.

L’espace à la seconde rangée est plus qu’adéquat pour des enfants, des ados ou des adultes. Comme tout véhicule du genre, la troisième banquette vole beaucoup d’espace au coffre et n’offre pas beaucoup d’espace pour les jambes, mais de jeunes enfants seront confortables.

Le tableau de bord est beaucoup plus moderne et luxueux que ce que nous avions sur l’ancien Pilot. La qualité des matériaux est bonne, l’ergonomie est parfaite, et le levier de la transmission faisant appel à des boutons impressionnera vos passagers. Un Pilot tout équipé dépassera facilement les 50 000 $. Son habitacle est maintenant en mesure de justifier cette réalité.

Conclusion

J’ai parlé du confort du Honda Pilot 2016, de ses nouvelles technologies en matière de sécurité et de son habitacle plus spacieux. Est-ce qu’il manque quelque chose? Ah oui, son nouveau design. Personnellement, je ne le trouve pas très beau. Cela dit, ce n’est qu’une opinion. Ce qui compte, c’est qu’il est mieux adapté visuellement à son segment et que sa nouvelle silhouette sera assurément plus populaire que le style carré du Pilot actuel. À tous les égards en fait, le Honda Pilot de troisième génération s’améliore. Il reste à savoir s’il sera en mesure de se tailler une place enviable au sein d’un segment qui offre beaucoup de nouveautés.

Source: AutoAuFeminin.com

Abonnez-vous à HuffPost Québec Autos sur Facebook
Suivez HuffPost Québec Autos sur Twitter

INOLTRE SU HUFFPOST

VUS urbains 2015