POLITIQUE

Le NPD a une forte avance au Québec (VIDÉO)

22/05/2015 07:38 EDT | Actualisé 22/05/2015 12:00 EDT

Un sondage CROP publié vendredi accorde une forte avance au Nouveau Parti démocratique (NPD) dans les appuis de l'électorat fédéral québécois.

Le sondage mené en ligne entre les 16 et 20 mai auquel 1000 répondants ont participé donne 42 % des intentions de vote au NPD, 25 % au Parti libéral du Canada (PLC), 15 % au Parti conservateur (PC) et 13 % au Bloc québécois (BQ).

Le NPD a donc bondi de 11 points de pourcentage en un mois dans ce dernier sondage mené pour La Presse dans la foulée de la victoire retentissante du NPD aux élections provinciales en Alberta.

LIRE AUSSI :

» Débats des chefs: les universités pas assez «neutres», selon le NPD

» Un autre débat pour le PM

» Le NPD promet de rétablir la livraison du courrier à domicile s'il est élu

Près d'un électeur francophone sur deux au Québec (47 %) donne son appui au NPD fédéral, un score permettant à l'équipe de son chef, Thomas Mulcair, d'espérer une répétition de la vague orange de mai 2011 au Québec. Au dernier scrutin, le NPD a remporté 59 des 75 sièges que compte le Québec à la Chambre des communes.

« On a été élus par une vague orange en 2011, on est partis de très loin pour prouver qu'on était capables d'être des députés présents sur le terrain », explique la porte-parole adjointe du NPD en matière de Sécurité publique, Rosane Doré-Lefebvre.

« Ça fait quatre ans qu'on travaille vraiment fort dans nos circonscriptions pour prouver qu'on est capables de faire le travail, poursuit-elle. Je pense que c'est peut-être une reconnaissance du travail qu'on a fait, du travail que Tom (Mulcair, le chef du NPD) fait en chambre aussi. »

Elle demeure toutefois lucide sur les résultats du sondage à plusieurs mois de l'élection : « Reste à voir, les élections sont en octobre. On est loin de là. Il faut continuer le travail tout simplement. »

Par ailleurs, parmi les chefs qui feraient le meilleur premier ministre du Canada, 37 % des gens ont choisi Thomas Mulcair comparativement à 16 % pour le chef libéral, Justin Trudeau, et 14 % pour le premier ministre conservateur Stephen Harper.

Les Québécois affirment à 29 % que l'économie et la création d'emplois devraient être la priorité des prochaines élections fédérales, devant la santé (17 %), les taxes et les impôts (11 %), les finances publiques (10 %) et l'environnement (7 %).

INOLTRE SU HUFFPOST

Le 24 Sussex Drive - Résidence officielle du PM