NOUVELLES

Radicalisation : Québec souhaite que les imams s'impliquent dans la prévention

22/05/2015 11:45 EDT
Radio-Canada

La ministre québécoise de la Sécurité publique, Lise Thériault, souhaite que les imams s'impliquent dans la prévention de la radicalisation des jeunes susceptibles d'être attirés par des groupes djihadistes.

Le gouvernement Couillard met les dernières touches à un plan de prévention et d'intervention, qui doit être déposé avant l'ajournement des travaux à l'Assemblée nationale le 12 juin.

La ministre Thériault précise qu'il s'agira d'une approche intégrée qui ne pourra ignorer l'aspect religieux.

« Il est évident que ça prend aussi des imams qui vont interpréter leur religion d'une manière correcte. C'est facile de faire dire quelque chose à une religion et de l'interpréter à sa façon », a affirmé la ministre Thériault aux journalistes vendredi, en marge d'une annonce à Bécancour.

« Partout où on a été, en Europe, les imams participent à déradicaliser les jeunes. Ça se fait aussi. Oui, c'est sûr que tout l'aspect religieux fait partie [de cette approche], on ne peut pas le tasser complètement », ajoute-t-elle.

Jeudi, l'opposition a appelé le gouvernement à « bouger enfin » pour stopper sur-le-champ l'endoctrinement des jeunes qui planifient de partir ou partent pour le Moyen-Orient, vraisemblablement pour embrasser la cause du groupe armé État islamique.

La Gendarmerie royale du Canada a arrêté la fin de semaine dernière un groupe de jeunes Montréalais, dont certains avaient pour projet de se rendre en Turquie puis en Syrie. Dix arrestations ont été effectuées à l'aéroport Pierre-Elliott-Trudeau. Quatre de ces jeunes étaient des étudiants du Collège de Maisonneuve.

À lire aussi :

Abonnez-vous à notre page sur Facebook
Suivez-nous sur Twitter

PLUS: