NOUVELLES
22/05/2015 10:44 EDT | Actualisé 22/05/2015 11:58 EDT

Le gouvernement néerlandais vote l'interdiction partielle du voile intégral

Thinkstock.com

Le gouvernement néerlandais a décidé vendredi d'interdire le port du voile intégral dans certains endroits publics, a-t-il indiqué vendredi, soulignant que le projet de loi devra être approuvé par le parlement.

"Des vêtements dissimulant le visage seront interdits dans les bâtiments de l'enseignement et ceux des soins de santé, du gouvernement et dans les transports publics", a indiqué le ministère de l'Intérieur dans un communiqué.

L'interdiction ne s'applique pas dans la rue, mais uniquement dans "des situations spécifiques où il est essentiel que les gens puissent se regarder ou pour des raisons de sécurité", a affirmé le Premier ministre Mark Rutte, lors de sa conférence de presse hebdomadaire.

"La proposition de loi n'a aucune racine religieuse", a-t-il ajouté.

Le gouvernement a affirmé avoir recherché le "meilleur équilibre entre la liberté des personnes de s'habiller comme elles le désirent et l'importance d'une communication mutuelle et identifiable", a indiqué le gouvernement.

Un précédent projet de loi, datant du premier gouvernement de Mark Rutte qui était soutenu au parlement par le député anti-Islam Geert Wilders, prévoyait une interdiction du voile intégral dans les espaces publics.

Ce projet sera retiré, le gouvernement n'ayant "aucune raison" d'interdire le voile intégral dans la rue.

Au moment de la formation du gouvernement, les deux partis de la coalition (les libéraux du VVD et les travaillistes du PvdA) s'étaient mis d'accord pour introduire un nouveau projet de loi et jeter l'ancien à la corbeille.

Ceux défiant la loi pourront recevoir une amende d'un maximum de 405 euros.

Selon la télévision publique néerlandaise, entre 100 et 500 femmes portent le voile intégral aux Pays-Bas, la plupart occasionnellement.

Hijab, burqa, niqab ou tchador?

Abonnez-vous à notre page sur Facebook
Suivez-nous sur Twitter