NOUVELLES

Fusillade du 22 octobre au Parlement : la police d'Ottawa fait son autocritique (VIDÉO)

21/05/2015 09:22 EDT | Actualisé 21/05/2015 10:39 EDT

Le Service de police d'Ottawa (SPO) reconnaît des lacunes dans son intervention à l'occasion des événements tragiques du 22 octobre dernier. Le SPO admet surtout des faiblesses sur le plan des communications.

Dans un rapport interne obtenu par CBC, les dirigeants de la police d'Ottawa révèlent que le plus important déploiement de policiers dans la ville, en un temps relativement court, n'a pas été planifié.

Un total de 300 policiers municipaux ont été déployés, dont plusieurs sur une base volontaire. Parmi eux, des agents en civil et des agents d'infiltration cagoulés. Dans la panique générale, des policiers ont été confondus avec des tireurs potentiels.

La présence de ces policiers, ainsi que celle d'autres personnes qui couraient dans toutes les directions, ont ajouté à la confusion.

« C'est une des améliorations que nous devons apporter. Il faut que le public puisse rapidement identifier nos policiers », relève un représentant de la police d'Ottawa, Mark Ford.

Le rôle des médias sociaux

Les médias sociaux ont également contribué à la confusion, qui a régné ce jour-là.

Mark Ford indique ainsi que le SPO recevait des appels de partout. Certains d'entre eux fournissaient des détails précis sur la présence de trois tireurs.

Toutefois, les policiers étaient au courant qu'ils ne faisaient face qu'à un seul tireur, une heure seulement après que Michael Zehaf-Bibeau eut été abattu, soit peu avant midi. Pourtant, le public n'a été informé de ce constat qu'en début de soirée.

Le représentant de la police d'Ottawa admet qu'une présence soutenue des policiers sur les médias sociaux aurait contribué à diminuer le nombre d'appels et à rassurer le public plus rapidement.

Le rapport du SPO fait également état des problèmes liés aux équipements déficients et à l'insuffisance d'autopatrouilles.

Un autre rapport attend d'être publié. Il s'agit de celui de la Police provinciale de l'Ontario (PPO) sur l'intervention de la Gendarmerie royale du Canada (GRC), lequel a été déjà transmis au président de la Chambre des communes.

D'après le reportage de Nathalie Tremblay et de CBC

Abonnez-vous à notre page sur Facebook
Suivez-nous sur Twitter

INOLTRE SU HUFFPOST

  • Nathan Cirillo stands next to Memorial near Parliament Hill just minutes before the shooting occurred
  • AP Photo/The Canadian Press, Adrian Wyld
    Emergency personnel tend to a soldier shot at the National Memorial near Parliament Hill.
  • AP Photo/The Canadian Press, Sean Kilpatrick
    An Ottawa police officer runs with his weapon drawn outside Parliament Hill in Ottawa on Wednesday Oct. 22, 2014. A soldier standing guard at the National War Memorial was shot by an unknown gunman and people reported hearing gunfire inside the halls of Parliament. Prime Minister Stephen Harper was rushed away from Parliament Hill to an undisclosed location, according to officials.
  • LARS HAGBERG via Getty Images
    Several police officers walk near downtown Ottawa.
  • Mike Carroccetto via Getty Images
    OTTAWA, CANADA - OCTOBER 22: A police officer stands guard on Wellington St. in downtown, October 22, 2014 in Ottawa, Canada. Officials are investigating multiple reports of shootings and suspects after at least one gunman shot a Canadian soldier and then entered Canada\'s Parliament building. (Photo by Mike Carroccetto/Getty Images)
  • AP Photo/The Canadian Press, Adrian Wyld
    A Royal Canadian Mounted Police intervention team walks past a gate/
  • AP Photo/The Canadian Press,Adrian Wyld
    Sergeant-at-Arms Kevin Vickers carries the mace from the House of Commons at the conclusion of the session in Ottawa. Two sources told The Canadian Press that Vickers shot the assailant inside the Hall of Honour, the main entrance to the Centre Block beneath the Peace Tower on Wednesday, Oct. 22, 2014. Officials have not confirmed that Vickers fired at the suspect, but one MP credited Vickers on Twitter with saving lives.
  • AP Photo/The Canadian Press, Patrick Doyle
    Police search cars and pedestrians as they leave the Alexandra Bridge and enter Gatineau, Quebec.
  • RCMP intervention team members clear the area at the entrance of Parliament hill.
  • AP Photo/The Canadian Press, Justin Tang
    Police teams move towards Centre Block at Parliament Hill.
  • AP Photo/The Canadian Press, Adrian Wyld
    A Royal Canadian Mounted Police intervention team responds to the shooting.
  • GEOFF ROBINS via Getty Images
    A man adds a rosary to a memorial at the John Weir Foote V.C. Armouries in Hamilton, Ontario, October 22, 2014 after a soldier believed to be from the base was killed in the attack in Ottawa. A gunman whose name was on a terror watch list killed a soldier and attempted to storm Canada\'s parliament before being gunned down in turn by the assembly\'s sergeant-at-arms. AFP PHOTO / Geoff ROBINS (Photo credit should read GEOFF ROBINS/AFP/Getty Images)