DIVERTISSEMENT
15/05/2015 06:05 EDT | Actualisé 15/05/2015 06:16 EDT

La Maison rouge: ouverture de la nouvelle maison hantée de La Ronde (PHOTOS/VIDÉO)

La Maison Rouge – Labyrinthe de la terreur, la nouvelle attraction de La Ronde pour l’été 2015, n’a rien d’une tranquille balade au parc.

Dans cette maison hantée, érigée à quelques pas du désormais incontournable Goliath, on avance prudemment, à pied, en ne sachant jamais si un clown démesurément enthousiaste, secoué d’un rire démoniaque, nous surprendra au tournant, ou si un «obstacle» nous filera tout à coup entre les jambes.

On a l’impression de traverser un cirque maléfique, une fête foraine de film d’horreur, une arcade où les sons et lumières auraient été déréglés, pour ne pas dire détraqués. Le trajet n’est pas très long, mais semblera interminable aux cœurs sensibles… et à ceux qui ont la phobie des mascottes et autres personnages costumés, aux visages barbouillés de maquillage. L’auteure de ces lignes en a tremblé de tous ses membres!

Accessible toute l’année, La Maison Rouge – Labyrinthe de la terreur requiert de ses visiteurs d’avoir 13 ans et plus, ou une grandeur minimale de 5 pieds (1,52m). Jeudi, jour d’inauguration du parcours d’épouvante, nombreux étaient les courageux qui souhaitaient tenter l’expérience de la Maison Rouge ; une longue file d’attente se dessinait à proximité du mystérieux manoir surplombé d’une gueule de clown méchant, alors que La Ronde tenait son traditionnel événement VIP réservé à ses partenaires, aux artistes et aux médias, juste avant d’accueillir le grand public, à compter de samedi, le 16 mai.

Souper et cocktail étaient gracieusement offerts aux convives, qui ont profité du peu d’achalandage pour multiplier les tours de manèges disponibles, comme le Goliath, le Démon, le Dragon, la Grande Roue, et le Tour de ville, ainsi que le Marais enchanté, Monsieur L’Arbre et La Danse des bestioles, dans le Pays de Ribambelle, la portion de La Ronde qui appartient aux tout-petits.

Confidences d’artistes

Peu après 17h, plusieurs personnalités québécoises ont foulé le tapis rouge, accompagnées de leur famille, pour s’éclater à La Ronde.

Ouverture de La Maison rouge de La Ronde


Très décontractée, Josée Boudreault avait entraîné sa fille aînée, Chloé, 14 ans, et trois amies de cette dernière, dans une virée de sensations fortes.

«J’ai laissé les deux petites à la maison, je les ramènerai cet été, a expliqué Josée, en parlant de ses deux cadettes, Anabelle, sept ans, et Flavie, quatre ans. J’avais le goût de sortir avec les ados. Ils nous disent ça, dans les livres de psychologie, que de temps en temps, il faut consacrer des activités aux enfants de chaque âge…(rires)».

Josée Boudreault a récemment quitté Rythme FM, mais affiche une authentique sérénité ; elle est heureuse de ne plus avoir à se coucher à 21h30 et à se lever aux aurores pour les besoins de la radio, et elle se consacre à d’autres projets, comme l’écriture de son deuxième livre, qui s’intitulera Sois ta meilleure amie – Les poignées de porte, qui paraîtra à l’automne, et à sa tournée de conférences. Lorsqu’on lui fait remarquer qu’il serait étonnant qu’une autre station radiophonique ne fasse pas appel à ses services, elle sourit du même air plein de confiance.

«La prochaine, elle va me faire faire ce que je veux vraiment. C’est tout ou rien. Et si ça ne se produit pas, si ça n’existe plus, pour moi, la radio, ce sera ça. Je serai sortie sereinement, en toute connaissance de cause, et très fière de ce que j’ai fait. Moi aussi, j’ai le sentiment intérieur que ce n’est pas terminé…»

Nathalie Mallette et son conjoint, l’auteur et metteur en scène Robert Bellefeuille, étaient heureux d’offrir cette sortie à leur craquante Jeanne, 9 ans, et une copine de celle-ci. Preuve que la pomme ne tombe jamais loin de l’arbre, Jeanne a répondu avec un large sourire et sans aucune timidité lorsque nous lui avons demandé quelle est son activité préférée à La Ronde.

«J’aime beaucoup le Toboggan nordique. L’année dernière, je l’ai fait 14 fois avec mon amie. On a compté! (rires)»

«Il y a une année où on a fait le Monstre et le Goliath, s’est remémoré sa maman. C’était un grand cru! Je l’ai ri longtemps…(rires) J’ai surtout ri des expressions de Robert. J’ai eu autant peur que je riais. Avec le temps, on dirait que je suis un peu plus peureuse! (rires)»

Nathalie Mallette sera de retour dans 30 vies à l’automne, et jouera tout l’été dans la pièce La nuit sera chaude, au Théâtre Beaumont St-Michel. Mis en scène par Michel Poirier, ce texte de Josiane Balasko est absolument hilarant, aux dires de la comédienne, qui y partagera les planches avec Henri Chassé, Éric Cabana, Amélie Grenier et Patric Saucier.

Plusieurs jeunes acteurs, dont Pier-Luc Funk, Jean-Carl Boucher et Lou-Pascal Tremblay, s’étaient aussi donné rendez-vous à La Ronde, jeudi, pour une soirée de rigolade. Parmi eux, Marianne Verville, qui était entourée d’un groupe d’amies, s’est dite très heureuse de l’accueil reçu par le film Aurélie Laflamme – Les pieds sur terre, où elle personnifie le personnage principal d’Aurélie.

«On a eu de bonnes critiques, mais l’important, pour moi, c’était que les fans d’Aurélie Laflamme ne soient pas déçus, et on a reçu de bons commentaires d’eux, aussi», a relevé Marianne.

Laurent-Christophe de Ruelle, présentement en vedette dans le film Corbo, toujours à l’affiche, et qui apparaîtra aussi dans la comédie Boomerang, à TVA, a déclaré avoir un été tranquille devant lui. «Je pratique mon handicap au golf. C’est l’un ou l’autre, soit tu joues, soit tu joues au golf», a exposé en riant Laurent-Christophe, qui travaille aussi avec son père dans l’entreprise de production de café Compagnie des Mers du Sud.

«Je fus un habitué de La Ronde mais, plus on grandit, plus les manèges nous donnent mal au cœur, a avoué avec candeur le garçon de 23 ans. Mais je compte inviter mes jeunes neveux et nièces éventuellement.»

Abonnez-vous à notre page sur Facebook
Suivez-nous sur Twitter