NOUVELLES
12/05/2015 10:07 EDT | Actualisé 12/05/2015 10:16 EDT

Essai routier du Porsche Cayenne S 2015: oubliez le prix (PHOTOS)

LuxuryCarMagazine.com

Si l’on se retrouve avec un Porsche Cayenne dans son entrée de cour, c’est que l’on a décidé de passer par-dessus le prix du modèle et simplement se concentrer sur ses qualités qui sont, c’est vrai, nombreuses.

Même si le Cayenne est sur papier un compétiteur direct aux BMW X5 et Mercedes-Benz ML de ce monde, il n’en demeure pas moins qu’en réalité, le véhicule utilitaire sport le plus imposant de la marque allemande fait cavalier seul.

Ce n’est pas qu’il est parfait et qu’il a nécessairement une longueur d’avance sur ses rivaux principaux, c’est surtout qu’il est premièrement plus cher à équipement égal (ça, c’est moins intéressant), deuxièmement il est plus exclusif et il se fait un peu plus remarquer (ça, ça peut être intéressant pour certains), et troisièmement il offre un équilibre inégalé entre confort et dynamisme qui n'exige aucun compromis de la part de ses propriétaires (là, on jase).

LIRE AUSSI:

» Essai routier du Porsche Macan S 2015

Bref, si l’on veut uniquement un VUS intermédiaire confortable, Mercedes-Benz et Lexus nous attendent les bras grands ouverts. Si l’on veut simplement des performances de haut calibre et qu'on se fout d’une suspension un peu sèche, Infiniti et BMW sauront nous combler.

Si l’on ne veut pas faire de compromis, on se tourne vers le Porsche Cayenne, et particulièrement le Porsche Cayenne S 2015. Cela dit, il faut s’attendre à une facture salée.

Preuve à l’appui, notre modèle d’essai exigeait un déboursé de près de 95 000 $, et il n’était pas tout équipé. Ces jantes, notamment, auraient pu avoir un peu plus de punch. À ce prix, l’on s’approche des BMW X5M et Mercedes-Benz ML63 AMG, les deux versions les plus exclusives et puissantes de leurs familles respectives. Attention, je dis bien ici que l’on s’approche. Oui le Cayenne S est plus abordable que ces deux modèles monstrueux, mais disons que le prix de notre modèle d’essai était plus près d’eux que d’un X5 ou ML à équipement égal à notre VUS Porsche.

Porsche Cayenne S 2015


Tout ça pour dire qu’il est cher le maudit Cayenne. C’est malheureux, car outre cela et peut-être une ergonomie quelque peu déroutante de prime abord, il n’a vraiment pas beaucoup de défauts. Et encore, ce n’est que la section entourant le levier de vitesse qui demande une certaine période avant de s’y retrouver, car l’écran central tactile, lui, est très simple à utiliser.

La puissance est encore au rendez-vous

Mais, disons que vous avez beaucoup d’argent et que vous voulez vous démarquer quelque peu dans la circulation, surtout celle d’un centre-ville quelconque. Alors vous obtiendrez avec le Porsche Cayenne S un VUS en mesure d’atteindre 100 km/h en 5,5 secondes grâce à un nouveau moteur V6 biturbo de 3,6 litres développant 420 chevaux. Le Cayenne S doit s’incliner face à la puissance des Cayenne GTS, Turbo et Turbo S qui se retrouvent au-dessus de lui, mais cela ne veut aucunement dire qu’il manque de muscle. Les accélérations sont vives et le véhicule semble toujours prêt à bondir vers l’avant avec conviction. De plus, il réagit très rapidement lorsque l’on appuie sur la pédale droite. Le seul petit défaut est peut-être le manque de sonorité du moteur. Elle aurait pu être un peu plus inspirante, mais au moins il émet un petit grognement au démarrage.

Ce que l’on finit par apprécier le plus du Porsche Cayenne S 2015, c’est sa solidité et sa stabilité qui rassurent immédiatement le conducteur. Au volant du Cayenne, l’on se sent invincible. La version S nous donne suffisamment de puissance pour s’extirper d’à peu près n’importe quelle situation et peu importe les conditions routières, le comportement du VUS intermédiaire allemand est calme et posé.

La direction est bien dosée et l’agilité générale du Cayenne S surprend. J’essaie une nouvelle voiture chaque semaine dans le cadre de mon travail, et je peux vous dire que dès que je prends place dans un véhicule Porsche, je me sens immédiatement à l’aise, comme si le véhicule m’appartenait depuis toujours.

Le confort du VUS Porsche impressionne également. Il est silencieux et les sièges offrent amplement de support latéral tout en étant bien rembourrés. Même après plusieurs heures sur la route, l’on ne ressent pas de fatigue. Il y a différents sièges offerts dans le Cayenne, mais même ceux équipés de série combleront les besoins de la majorité des consommateurs. La suspension, capable de permettre au Cayenne de traverser avec conviction une route sinueuse, est également en mesure de nous faire oublier notre réseau routier en piètre état.

Un vrai véhicule tout-terrain

Même si la majorité des Porsche Cayenne que l’on voit sur nos routes n’auront comme obstacle principal à gravir que l’entrée principale d’un centre commercial, il n’en demeure pas moins que l’utilitaire sport de Porsche est en mesure d’affronter à peu près n’importe quel sentier hors route.

De série, le Cayenne S offre un rouage intégral performant qui répond rapidement lorsqu’il détecte une perte d’adhérence. Sa garde au sol généreuse permet également d’affronter des routes en très mauvais état, et une suspension ajustable offerte en option permet d’augmenter encore plus le dégagement. Il y a même un bouton OFFROAD qui permet de sélectionner entre trois modes Tout-Terrain (également en option) qui configurent la suspension ajustable à la bonne hauteur en plus de modifier le comportement des freins ABS et de bloquer le différentiel en fonction du mode choisi.

Le résultat final est un Cayenne offrant des angles d’attaque et de fuite plus permissifs, notamment, et un VUS de luxe capable de traverser des cours d’eau profonds et des parcours qui laisseraient la grande majorité de ses rivaux en plan.

Évidemment, le propriétaire serait un peu fou de risquer de s’aventurer trop loin des routes publiques avec un véhicule qui dépasse parfois (souvent) les 100 000 $. Mais pour ceux et celles qui ont des chalets luxueux au fond des bois, sachez que le Cayenne se démarque dans sa catégorie au niveau des prouesses hors route.

Habitacle redessiné et toujours spacieux

Le Porsche Cayenne 2015 a été repassé au peigne fin cette année. L’extérieur présente des modifications qui se remarquent rapidement si l’on connait bien l’ancienne génération du modèle tandis que les feux de jour à quatre diodes électroluminescentes si distinctives sont désormais de série sur le Cayenne S.

L’habitacle a également été revu, mais les changements sont plus subtils. Qu’à cela ne tienne, l’intérieur est spacieux pour les passagers autant à l’avant qu’à l’arrière. Sans se démarquer nécessairement dans son segment, le Cayenne fait dans la moyenne au niveau de l’espace intérieur. Même constat dans le coffre où le Cayenne S offre 670 litres d’espace de chargement avec tous les sièges en place, et 1 780 litres avec la banquette rabaissée.

Les options pouvant être rajoutées à l’habitacle du Cayenne sont celles qui feront vraiment grimper le prix de vente du véhicule.

Les sièges sont en cuir et ils sont ajustables en huit directions de série. Si l’on veut du cuir partout à l’intérieur, il faudra débourser au minimum 4 170 $. Si l'on désire des sièges offrant plus d’ajustements et une fonction mémoire, il faut prévoir entre 1 720 $ et 2 080 $ de plus. La climatisation à quatre zones et les sièges arrière chauffants demandent également un supplément, tout comme les sièges ventilés, le toit ouvrant, le système d’entrée sans clé et le système d’assistance au stationnement.

En contrepartie et malgré une console centrale quelque peu chargée, tout fonctionne bien à l’intérieur du Cayenne. Exemple simple, programmer le système de téléphonie Bluetooth est un jeu d’enfant. Cela peut sembler anodin, mais ce n’est pas toujours aussi facile sur des modèles concurrents.

Conclusion

En résumé, le seul véritable défaut du Porsche Cayenne S 2015 est son prix de départ un peu plus élevé que la compétition jumelé à une liste impressionnante d’options. Mais si votre compte de banque le permet, vous aurez droit au VUS intermédiaire de luxe le plus équilibré de sa catégorie et le plus amusant à conduire également. Le Cayenne offre en plus cette exclusivité souvent recherchée par les acheteurs de ce créneau.

Source: LuxuryCarMagazine.com

Abonnez-vous à HuffPost Québec Autos sur Facebook
Suivez HuffPost Québec Autos sur Twitter

INOLTRE SU HUFFPOST

VUS urbains 2015