DIVERTISSEMENT
12/05/2015 05:22 EDT

Saison estivale de l'OSM 2015: le Stade, la Virée et bien d'autres (ENTREVUE/PHOTOS)

Courtoisie

Rigueur, qualité, accessibilité, jeunesse et folie sont quelques mots utilisés par Kent Nagano pour qualifier le quatrième festival Virée classique qui aura lieu au début du mois d’août dans la métropole québécoise. Outre cet événement rassembleur, lancé au Stade olympique, le chef et l’Orchestre symphonique de Montréal (OSM) offriront cet été diverses prestations, que ce soit au Festival de Lanaudière ou dans différents parcs publics.

Saison estivale de l'OSM 2015


Les 7 et 8 août, la Place des Arts sera musique classique. Au menu : quelque 30 concerts et récitals à petits prix (entre 10 $ et 40 $) d’une durée assez brève de 45 minutes chacun, en plus d’une panoplie d’activités gratuites qui s’adresseront autant aux néophytes qu’aux fins connaisseurs.

Parmi les nombreux artistes impliqués dans le festival, citons la soprano Marie-Ève Munger, les pianistes Oliver Jones (accompagné du contrebassiste Éric Lagacé puis du batteur Jim Doxas), Nikolaï Louganski et Grosvenor ainsi que les violoncellistes Brian Manker et Luigi Piovano. On ne peut passer sous silence les violonistes Shunske Sato, spécialiste de la musique baroque, et l’ambassadeur du festival James Ehnes. Ce dernier participera à plusieurs concerts, dont le programme avec Nagano qui s’articule autour de la musique américaine (le compositeur Samuel Barber et le prolifique Frank Zappa).

« Il existe une atmosphère unique à Montréal durant l’été, explique Nagano en entrevue. Évidemment, d’autres villes dans le monde disposent de grands festivals, mais pas comme ici. Pas de manière aussi intense. À l’OSM, nous nous sommes demandés il y a quelques années ce que nous pouvions faire pour ajouter à cette gaieté festivalière. Parce que malgré la variété, il n’y avait rien pour la musique classique. On a décidé de s’impliquer et d’offrir quelque chose dans le même esprit [que celui des programmes de la saison régulière].

Bien sûr, c’est beaucoup plus vivant, plus rapide, plus fou. On offre des concerts de toute sorte. C’est une grande dose de musique classique. Il faut juste faire des choix ! On a des stars de la scène internationale et des jeunes de la relève. Je dois dire que le thème famille est très important aussi. La jeunesse doit participer. Ils sont super sensibles à la qualité. C’est l’avenir… »

Ainsi, les petits pourront trouver leur compte dans la programmation de la Virée. Mentionnons à cet égard le Carnaval des animaux (avec le fameux Jean-Willy Kunz à l’orgue de l’OSM) et les ateliers de fabrication d’instruments.

Stade olympique

Servant en quelque sorte de rampe de lancement pour la Virée classique, un concert gratuit sera de nouveau offert cette année à l’Esplanade du Parc olympique, le 5 août. Cette fois, on proposera l'opéra Carmen de Georges Bizet. Le porte-parole du festival, l’animateur télé André Robitaille, sera le maître de cérémonie. La mezzo-soprano Michèle Losier (Carmen), le ténor Joseph Kaiser (Don José), la soprano Marianne Fiset (Micaëla), le baryton Gregory Dahl (Escamillo) et bien d’autres feront partie de cet opéra-comique qui a été énormément joué dans le monde entier.

En prélude au concert, l’OSM et Kent Nagano vont souligner en musique le 70e anniversaire du bombardement d’Hiroshima, avec entre autres le Chœur des enfants de Montréal.

Lanaudière

Fidèles au rendez-vous, l’OSM et son chef Nagano offriront deux concerts au Festival international de Lanaudière, à l’amphithéâtre Fernand-Lindsay de Joliette, les 31 juillet et 1er août. Les spectateurs pourront notamment entendre le pianiste Alain Lefèvre dans un concert consacré à la musique de Sibelius et de Grieg. On entendra ainsi le poème symphonique Finlandia, op. 26 avant que l’orchestre et son pianiste invité interprètent le Concerto pour piano en la mineur, op. 39.

Le lendemain soir, maestro Nagano dirigera la Missa Solemnis en ré majeur, op. 123 de Beethoven. Les solistes seront la soprano Aline Kutan, la mezzo-soprano Michèle Losier, le ténor Michael Schadeet et le baryton Christian Immler. Le Chœur du Festival sera dirigé par Andrew Megill.

« Pour Lanaudière, nous proposons deux programmes complètement différents, raconte Nagano. D’abord, nous jouons assez rarement, à l’OSM, de la musique scandinave. La première symphonie de Sibelius est considérée comme une grande œuvre, un peu de l’ampleur de la première symphonie de Brahms. Peut-être que les amateurs de musique classique ne connaissent pas le nom, mais Finlandia est très connue. Concernant l’œuvre très populaire de Grieg, c’est Alain Lefebvre qui l’interprétera au piano.

Quant au second programme, Missa Solemnis est un des piliers du répertoire de Beethoven. Cette œuvre est très originale et audacieuse, surtout le dernier mouvement dans lequel on entend les échos de l’armée qui arrive... C’est une fin assez dramatique, mais finalement lumineuse. C’est bien, car Beethoven a osé amener des éléments du théâtre, du drame, dans sa musique. C’est une œuvre brillante. Dans cette magnifique acoustique de l’amphithéâtre Fernand-Lindsay, à l’extérieur, ce sera génial. »

Encore du dehors

Outre l’Esplanade et l’amphithéâtre Fernand-Lindsay, l’OSM proposera trois concerts gratuits dans les parcs de Montréal-Nord (17 juillet), Blainville (22 juillet) et Pincourt (23 juillet). Parmi les compositeurs interprétés, on entendra notamment Beethoven, Mendelssohn, Dvorak, Piazzolla et Gershwin.

Pour ces trois rencontres, c’est la chef assistante Dina Gilbert qui dirigera l’orchestre. Soulignons la participation de la violoniste Yolanda Bruno, lauréate du Concours OSM 2013.

Pour obtenir davantage d’information, il suffit de consulter le site internet de l’OSM.

Abonnez-vous à notre page sur Facebook
Suivez-nous sur Twitter