INTERNATIONAL

Fillette de 10 ans enceinte au Paraguay: le violeur présumé arrêté

09/05/2015 03:49 EDT | Actualisé 09/05/2015 03:49 EDT
NORBERTO DUARTE via Getty Images
Gilberto Benitez Zarate, accused of raping his 10-year-old stepdaughter is hounded by the press after being arrested on May 9, 2015 in Asuncion. Benitez, who had been on the run for the past 15 days, was arrested in Caazapá, 300km southeast of the capital. The 10-year-old girl who was allegedly raped by her stepfather and is now five months pregnant has become the focal point of a wrenching debate over abortion and child abuse in this conservative Catholic country. AFP PHOTO / NORBERTO DUARTE (Photo credit should read NORBERTO DUARTE/AFP/Getty Images)

Le beau-père et violeur présumé d'une fillette de 10 ans enceinte au Paraguay, en fuite depuis 15 jours, a été arrêté samedi à Caazapa, à 300 km au sud-est de la capitale, a annoncé la police.

«Il est très fuyant, il sait bien ce qui l'attend. Il va affronter un procès dense», a affirmé le chef de la police, Tomas Paredes, en présentant le suspect devant la presse.

«Je ne l'ai pas touchée, je suis innocent», a assuré ce dernier, un homme âgé de 42 ans, disant avoir été accusé faussement par la mère de la fillette, en détention pour complicité présumée : «ce qui s'est passé, c'est que je me suis disputé avec ma petite copine», la mère, «elle aime chercher des histoires».

«Je suis disposé à passer toutes les analyses pour prouver que ce n'est pas moi», a-t-il ajouté.

L'homme risque jusqu'à 15 ans de prison s'il est reconnu coupable.

La fillette, enceinte de cinq mois, s'est vu refuser un avortement et a été admise dans un hôpital d'Asuncion.

Amnesty International a lancé une campagne afin que l'avortement soit autorisé, car au Paraguay l'interruption volontaire de grossesse est proscrite par la Constitution.

Elle est toutefois tolérée par le Code pénal jusqu'à 20 semaines en cas de danger pour la mère.

Pesant seulement 34 kg avant sa grossesse, la petite fille, qui aura 11 ans le 25 mai, «est en danger», affirme l'ONG spécialisée dans la défense des droits humains et dont le siège est à Londres.

Mais la justice comme les autorités locales, appuyées par l'Église catholique et divers organismes civils, ont fermement écarté cette option, arguant notamment de l'état avancé de la grossesse (23 semaines).

Les médecins affirment que la fillette va bien et que la grossesse est «normale». «Elle n'a ni douleurs ni complications», a déclaré à l'AFP la médecin Dolores Castellanos, chef du service Enfance et Adolescence de l'hôpital de la Croix-Rouge à Asuncion.

La Dre Castellanos, chargée par le ministère de la Santé de suivre la très jeune future mère, a mis en garde sur les risques posés par un poids faible et une tension élevée «comme pour toutes celles qui conçoivent de façon précoce».

Selon l'Unicef, au Paraguay, 650 fillettes de 10 à 14 ans ont accouché et 20 000 jeunes filles de 15 à 19 ans sont tombées enceintes en 2014.

Abonnez-vous à notre page sur Facebook
Suivez-nous sur Twitter

INOLTRE SU HUFFPOST

#AgressionNonDenoncee - Réactions Twitter