INTERNATIONAL

Grave manque d'eau en Californie

03/05/2015 03:19 EDT | Actualisé 03/05/2015 03:34 EDT
Getty

L'État américain le plus peuplé est pratiquement à sec. Les réservoirs permettront à peine de combler les besoins en eau de la Californie pour un an. Les Américains convoiteront-ils bientôt l'eau canadienne?

Un texte de Chantal Srivastava

C'est du jamais vu depuis 1895. Le mois de janvier 2015 a été le plus sec jamais enregistré en Californie. Le 12 mars dernier, l'hydrologue Jay Famiglietti, chercheur réputé au laboratoire Jet Propulsion (JPL) de la NASA, lançait un cri d'alarme dans une lettre ouverte publiée dans le Los Angeles Times.

« L'eau emmagasinée dans les réservoirs de l'État permettra de répondre aux besoins durant un an, et les eaux souterraines disparaissent rapidement. »

Jay Famiglietti, NASA

L'exemple de la marina du lac Oroville :

before

after

Combien d'eau souterraine?

Au JPL, des chercheurs modélisent le cycle de l'eau. Leur principal défi est d'estimer le contenu des aquifères (réserves d'eau souterraines), où puisent un nombre croissant d'agriculteurs. Ces derniers consomment pas moins de 80 % de l'eau en Californie.

« Pour le moment, on en sait bien peu », remarque Cédric David, spécialiste de la modélisation hydrologique au JPL. Mais il constate qu'à la surface, les signes de l'épuisement des aquifères sont néanmoins déjà visibles.

« Dans certains secteurs de la vallée centrale, des routes commencent tout doucement à s'effondrer. Elles perdent jusqu'à 30 cm d'altitude par année à cause du pompage des eaux souterraines. De plus, le satellite GRACE, de la NASA, a pu mesurer des variations dans la gravité terrestre liées à ces prélèvements. »

Cédric David, du JPL

Pour faire face à la crise de l'eau, le gouverneur de l'État, Jerry Brown, a ordonné au début d'avril une diminution de 25 % de la consommation d'eau par les villes et les municipalités. La mesure ne touche cependant que 20 % de la consommation, puisque, pour le moment, les agriculteurs ne sont pas soumis aux nouvelles restrictions.

De l'eau venue du Canada?

Pour se prémunir d'une éventuelle pénurie, les Californiens étudient plusieurs options. La première et la plus simple : économiser l'eau. Il faut savoir qu'en Californie, 70 % de l'eau utilisée par les ménages sert à l'extérieur, que ce soit pour arroser le gazon, laver la voiture ou remplir la piscine.

D'autres solutions sont plus complexes, comme la décontamination des eaux d'égout pour remplir la nappe phréatique. Le dessalement de l'eau de mer est également envisagé. La technique ne fait cependant pas l'unanimité à cause de son impact environnemental. Et il y a aussi la construction de canaux pour acheminer l'or bleu venu d'ailleurs.

Ce n'est pas la première fois que l'exportation massive d'eau douce en provenance du Canada est évoquée. En 1996, l'homme d'affaires Jean Coutu a proposé le transport par vraquier d'eau en provenance de la Côte-Nord. Puis en 2008, l'Institut économique de Montréal a ravivé le débat en organisant un séminaire sur la question. Un sujet délicat qui suscite à chaque fois une vive opposition.

Abonnez-vous à notre page sur Facebook
Suivez-nous sur Twitter

INOLTRE SU HUFFPOST

La planète se réchauffe? Voici ce qui nous attend