POLITIQUE

Course au PQ: deux candidats se livrent à une guerre de chiffres

03/05/2015 01:30 EDT | Actualisé 03/05/2015 01:30 EDT
CP

RIMOUSKI, Qc - À quelques heures de l'avant-dernier débat des candidats à la direction du Parti québécois, dimanche, deux d'entre eux ont fait circuler des chiffres de sondages maison qui les placent en deuxième position derrière le favori Pierre Karl Péladeau.

Un sondage de l'équipe d'Alexandre Cloutier, effectué auprès de 1917 membres du PQ, attribue au candidat 36,1 pour cent des intentions de vote, contre 50,5 pour cent pour M. Péladeau, et 9,7 pour cent pour Martine Ouellet

Les chiffres de l'équipe Cloutier, recueillis grâce à des appels automatisés entre les 30 avril et 1er mai, ont été obtenus après répartitions des indécis. Aucune marge d'erreur n'est précisée dans les documents transmis aux journalistes.

Mme Ouellet a de son côté riposté en publiant des résultats de pointage sur sa page Facebook, qui la placent à 26 pour cent d'appuis parmi les 10 000 membres sollicités directement par téléphone par des membres de son équipe depuis le début de la campagne, en février.

Les chiffres de l'équipe de Mme Ouellet placent M. Cloutier en troisième place, à 20 pour cent.

La position de M. Péladeau n'est pas précisée sur la page Facebook de Mme Ouellet, mais l'organisation de la candidate soutient qu'il oscille entre 45 et 52 pour cent d'appuis depuis le début de leur opération, tandis que Pierre Céré est en queue de peloton avec des résultats qui varient entre un et trois pour cent.

Forts de ces données, tant M. Cloutier que Mme Ouellet soutiennent qu'un deuxième tour est possible, après le dévoilement des résultats du premier vote, le 15 mai prochain.

Dimanche, à Rimouski, le quatrième débat organisé par le PQ réunira quatre candidats, un de moins depuis le ralliement de Bernard Drainville à M. Péladeau.

Les échanges doivent porter sur les thèmes de la culture et du développement régional.

Abonnez-vous à notre page sur Facebook
Suivez-nous sur Twitter

INOLTRE SU HUFFPOST

Chefferie du PQ: leurs positions sur la charte et la souveraineté