NOUVELLES

Un patrouilleur français sauve 217 naufragés près des côtes libyennes

02/05/2015 12:57 EDT | Actualisé 02/05/2015 12:57 EDT
AFP via Getty Images
TO GO WITH AFP STORY by Chris Stein Photo taken on February 20, 2014 shows the French Navy ship 'Commandant Birot' in the Gulf of Guinea, off Tema harbour near Accra. Grey, sleek, with cannon and an assortment of machine guns, the French navy's Commandant Birot is well-equipped to patrol Africa's most dangerous stretches of ocean. AFP PHOTO / CHRIS STEIN (Photo credit should read Chris Stein/AFP/Getty Images)

Un patrouilleur de haute mer de la marine française participant au dispositif mis en place en Méditerranée par l'Union Européenne a sauvé samedi 217 naufragés près des côtes libyennes, a-t-on appris auprès des autorités françaises.

Les naufragés étaient à bord de trois embarcations. Deux passeurs présumés ont été interceptés, a indiqué la préfecture maritime française de la Méditerranée, précisant que les naufragés et les passeurs "seront remis aux autorités italiennes".

Le patrouilleur "Commandant Birot" était parti en début de semaine dernière renforcer le dispositif de surveillance européen Triton mis en place pour faire face à l'afflux de bateaux de migrants. Il avait embarqué du matériel médical et sanitaire.

En Italie, les gardes-côtes ont annoncé avoir coordonné le secours d'au moins six embarcations de migrants samedi matin, alors que d'autres opérations étaient encore en cours. 

Samedi soir, ils n'étaient pas encore en mesure de donner une évaluation du nombre de personnes secourues dans la journée, mais ont évoqué "une journée très chargée".

Vendredi, ils avaient secouru 220 migrants originaires d'Afrique sub-saharienne, qui se trouvaient à bord de deux embarcations en difficulté dans les eaux libyennes et qui ont débarqué samedi matin sur l'île de Lampedusa.

Le Conseil européen a décidé le 23 avril de renforcer la présence de l’Union européenne en mer, afin d’éviter "toute nouvelle perte de vies humaines", alors que des centaines de migrants ont péri en Méditerranée depuis le début de l'année dans le naufrage de leurs embarcations. 

L'opération Triton, coordonnée par Frontex, l'agence européenne pour la surveillance des frontières, a été lancée en novembre 2014 pour aider l'Italie à contrôler ses frontières maritimes et récupérer les migrants sur des embarcations en perdition.

La Commission européenne a prolongé Triton jusqu'à la fin 2015, en lui allouant un budget de 18 millions d'euros.

Abonnez-vous à notre page sur Facebook
Suivez-nous sur Twitter