DIVERTISSEMENT

Marco Evaristti: cet artiste s'attire les foudres de l'Islande après avoir coloré un geyser (VIDÉO)

29/04/2015 11:32 EDT | Actualisé 29/04/2015 11:32 EDT
Capture Twitter

Après avoir recoloré en rouge le Mont Blanc et une dune du Sahara, Marco Evaristti, un artiste chilien basé à Copenhague au Danemark, s'est attaqué le 25 avril dernier au geyser Strokkurk, en Islande, qu'il a décidé de repeindre en rose à l'aide d'un colorant alimentaire.

Mais dans la foulée, les autorités locales lui ont infligé de régler une amende de 100.000 couronnes islandaises, soit 909 dollars, pour violation de la loi sur la protection de la nature. Amende que ce dernier a refusé de payer avant de quitter le pays.

Alors que le chef de la police locale affirmait que Marco Evaristti serait arrêté s'il tentait de quitter le pays sans régler la somme, "l'unité de police du sud de l'Islande a quant à elle annoncé que celui-ci était libre de partir qu'il ait payé ou non", indique le site d’information islandais Morgunbladhidh.

Fuite ou non, toujours selon le Morgunbadid, l'artiste aurait néanmoins exprimé son intention de revenir en Islande afin de contester la sanction devant les tribunaux.

Parmi les commentaires laissés sur la page Facebook de l'artiste, la plupart des internautes condamnent son initiative.

"Dégoûté par ce que vous avez fait, cela n'a rien à voir avec de l'art. Vous êtes un terroriste de la nature", écrit l'un d'eux.

The Rauður Thermal Project, 2015

Posted by Marco Evaristti on vendredi 24 avril 2015

"La beauté de la nature me submergera toujours", explique l'artiste plasticien sur son site internet. "Quand je décore la nature, c'est-à-dire quand je réalise des peintures de paysages dans et sur le paysage en question, je ne peux imaginer qu'il existe un plus beau motif et une plus belle toile".

Face aux critiques, Marco Evaristti a publié un nouveau message sur le réseau social, pour tenter d'expliquer sa démarche, écrivant en somme que "le produit utilisé pour colorer le geyser en rose était sans danger", et que ces critiques montraient combien les gens "se font du souci pour la nature, la protègent et l’aiment".

Wauw - what a lot of negativity, but in a positive way because it shows a concern, care and love for Nature. I never...

Posted by Marco Evaristti on dimanche 26 avril 2015

Abonnez-vous à notre page sur Facebook
Suivez-nous sur Twitter

INOLTRE SU HUFFPOST

Les mannequins poilus d'American Apparel