NOUVELLES

Course Banque Scotia : l'histoire de Daniela, 20 ans, survivante du cancer

26/04/2015 04:06 EDT | Actualisé 27/04/2015 12:27 EDT
Maxellende Pycke

Daniela Linguori n’a pas eu une adolescence comme les autres. Atteinte d’une leucémie aiguë, les chambres d’hôpital et la chimiothérapie ont été son quotidien pendant près de trois ans.

Désormais en rémission, c’est une jeune femme de 20 ans sportive et déterminée qui s’est présentée ce matin au parc Jean-Drapeau à Montréal. Le sourire aux lèvres, elle s’apprêtait à courir les 5 kilomètres du défi caritatif de la Banque Scotia avec l’équipe de la Fondation des Étoiles.

« Les jeunes, on a plein d’énergie, » dit Daniela. « Mais quand on est malade, c’est plus pareil, tu ne te sens plus toi-même. Maintenant, avec cette course-là justement je peux vraiment être moi-même : la fille en forme et active.»

Le défi se déroule dans le cadre de la course 21k et 5k organisé chaque année par la banque. Les organismes inscrits peuvent profiter de la plateforme de levée de fonds qui leur est offerte pour récolter des dons, puis s’affronter amicalement via la course.

Daniela a ainsi amassé $225 sur un total d’environ $5700 récolté par la Fondation des Étoiles, un organisme qui soutient la recherche pédiatrique. «C’est une façon pour moi de redonner,» dit Daniela.

Diagnostiquée à l’âge de 14 ans, elle a « manqué certaines choses de son adolescence, » dit-elle. Les effets secondaires des traitements, comme la perte de cheveux, le manque d’énergie ont été difficiles physiquement. Mais surtout, forcée d’arrêter l’école pendant quelques mois et parfois isolée pendant son traitement, c’est le moral qui a pris un coup.

« On est jeune : on aime ça sortir, s’amuser, faire du sport…J’étais très active, mais quand j’étais malade je ne pouvais pas me permettre de faire ça. »

Pourtant, elle prend cette épreuve avec philosophie, et dit en avoir tiré des leçons de vie. «J’ai réalisé qu’on est pas invincible, » dit-elle. « Parfois il y a des imprévus dans la vie, mais malgré tout ça tu dois quand même continuer à vivre, sinon tu n’avances pas. »

Après son traitement, elle a vite repris des forces. Aujourd’hui, le sport fait partie intégrante de sa vie: cardio, course, taekwondo…Daniela s’estime heureuse de s’en être sortie et veut profiter de chaque instant qui s’offre à elle. Elle espère que son histoire pourra redonner confiance à des jeunes malades, leur montrer qu’« il y a de l’espoir, il y a des gens qui s’en sortent,» dit-elle.

Pour la présidente de la Fondation des Étoile, Josée Saint-Pierre, le cas de Daniela rappelle l’importance de soutenir la recherche.

«Je pense qu’on est rendu à pouvoir guérir jusqu’à 85% des enfants qui ont la leucémie alors qu’il y a 20 ans c’était loin d’être le cas, » dit-elle. « Daniela, il y a 20 ans, ne serait pas en vie, mais aujourd’hui elle est avec nous pour courir. C’est le meilleur exemple de ce que la recherche peut faire.»

Souffrant d’une douleur au genou, Daniela n’a malheureusement pas pu se rendre jusqu’à la ligne d’arrivée de la course aujourd’hui. Un peu déçue, elle compte participer à nouveau au défi l’année prochaine.

Course Banque Scotia - 26/04/15

Abonnez-vous à notre page sur Facebook
Suivez-nous sur Twitter