NOUVELLES

Cigarettes électroniques dans les avions: un risque d'incendie

20/04/2015 07:24 EDT | Actualisé 20/04/2015 07:25 EDT
Shutterstock

Transports Canada émet un avertissement concernant les cigarettes électroniques dans les avions. L'organisme fédéral estime qu'il existe des risques d'incendie dans les soutes-cargo si les vapoteuses sont laissées dans les bagages enregistrés.

Un texte de Christian Noël

Au cours de la dernière année, deux incidents survenus aux États-Unis ont soulevé de nombreuses questions.

  • Le 9 août 2014, une valise a pris feu dans la soute d'un avion à l'aéroport Logan de Boston.
  • Le 4 janvier 2015, un incendie s'est déclenché dans un sac laissé dans la zone à bagage de l'aéroport de Los Angeles.

La cigarette électronique était responsable dans les deux cas. La vapoteuse semble s'être allumée par accident, la pile a surchauffé et le bagage a pris feu.

Directives resserrées

Depuis ces incidents, les mesures de sécurité ont été resserrées par Transports Canada et la Federal Aviation Administration (FAA) aux États-Unis.

Transports Canada a émis un bulletin d'alerte en février, dans le but « d'aviser les opérateurs aériens, les passagers et l'équipage des risques liés au transport de la cigarette électronique dans les bagages enregistrés ». L'organisme fédéral « recommande que les cigarettes électroniques soient transportées dans la cabine, où un incident peut être immédiatement atténué », plutôt que dans la soute à bagages.

« En tant que pilote professionnel, j'aime mieux voir d'où vient la fumer que de savoir que c'est sous nos pieds (dans la soute) avec aucun contact visuel. », explique le pilote professionnel Jean Lapointe.

« C'est plus facilement détectable et nos agents de bord sont bien équipés avec des extincteurs dans les avions modernes alors on détecte plus rapidement, donc on peut éteindre plus rapidement. » — Jean Lapointe

L'Organisation internationale de l'aviation civile (OIAV) considère les cigarettes électroniques comme une « matière dangereuse » (au même titre que certains appareils électroniques), en raison de la pile au lithium qu'elles contiennent. « De nombreux incidents de cigarettes électroniques dont la pile surchauffe et qui met feu aux bagages enregistrés ont été rapportés », écrivait l'OIAV à ses pays membres (dont le Canada), en décembre 2014.

Transporteurs canadiens

Au Canada, la cigarette électronique ne semble pas avoir causé d'incendie dans des avions. Aucun incident n'a été rapporté aux autorités.

« La majorité des avions commerciaux sont équipés pour détecter toutes sources de fumée dans la soute cargo avant ou arrière. Et la plupart des avions sont aussi équipés pour éteindre ce début d'incendie. » — Jean Lapointe

Mais plusieurs compagnies aériennes, comme WestJet et Air Canada, stipulent déjà à leurs passagers que « les cigarettes électroniques ne sont pas acceptées dans les bagages enregistrés », mais qu'elles sont permises en cabine « à la condition qu'elles demeurent éteintes et rangées ».

Abonnez-vous à notre page sur Facebook
Suivez-nous sur Twitter

INOLTRE SU HUFFPOST

10 raisons de choisir le côté hublot