DIVERTISSEMENT

Saison 2015-2016 du Théâtre du Nouveau Monde (TNM): le théâtre de la démesure (VIDÉO)

08/04/2015 03:22 EDT | Actualisé 22/09/2015 05:18 EDT
Théâtre du Nouveau Monde

Malgré les coupures et la colère sociale qui gronde dans les rues du Québec, Le Théâtre du Nouveau Monde a vu grand et sans entrave mercredi pour le lancement de sa prochaine saison. Devant les médias, la directrice Lorraine Pintal en a profité pour rappeler la force du théâtre dans les moments difficiles promettant aux oiseaux de malheur un programme plus grand que nature.

Entrez dans la saison 2015-2016 du TNM... une saison plus grande que nature !

Posted by TNM - Théâtre du Nouveau Monde on 8 avril 2015

«Les circonstances nous ont poussés à aller chercher dans l’épique, a déclaré la directrice. Tout en essayant de garder la coche de l’exigence avec les grands textes de la dramaturgie, on est allé fouiller dans les quêtes politiques, humaines et émotives.»

Dès juillet, le TNM et Juste pour rire s’associent pour présenter Les trois mousquetaires sur une mise en scène de Serge Denoncourt. Les costumes de cape et d’épée seront portés par un casting quatre étoiles: Éric Bruneau, Guillaume Cyr, Benoit McGinnis, Bénédicte Décary et Julie Le Breton.

En ouverture de la saison le 22 septembre prochain, le TNM s’offre la baleine d’Herman Melville avec le classique Moby Dick mis en scène par le tandem Dominic Champagne et Bryan Perro. «Melville n’a jamais été adapté au théâtre, a ajouté Lorraine Pintal. Quels artistes assez fous auraient envie de mettre la pêche à la baleine sur une scène de théâtre sinon Dominic et Bryan.»

L’obsession maladive du capitaine Achab joué par Normand D'Amour prendra vie sous les planches avec cette adaptation ambitieuse du combat entre les forces de la nature et les prétentions humaines. Habitué des grands récits mythiques, Dominic Champagne (Don Quichotte, L’Odyssée) voit déjà dans cette pièce l’occasion d’aborder nos irresponsabilités environnementales.

À partir de novembre, le public pourra découvrir La Divine illusion, la nouvelle création de l’infatigable Michel Marc Bouchard. Mise en scène par Serge Denoncourt, l’œuvre s’inspire de la visite de la divine Sarah Bernhardt (incarné par la magnifique Anne-Marie Cadieux) à Québec en décembre 1905.

Beckett, Lepage et Maeterlinck

Après les monstres, place à la romance. Le jeune metteur en scène Christian Lapointe inaugurera son entrée au TNM en janvier 2016 avec Pelléas et Mélisande, chef-d’œuvre du théâtre symboliste de l'écrivain belge Maurice Maeterlinck. Dans ce voyage au cœur des mystères de l’amour, Sophie Desmarais et Éric Robidoux seront les amants d’Allemonde.

Samuel Beckett revient au TNM en mars avec la présentation de l’indémodable En attendant Godot sous la vision du cinéaste et homme de théâtre François Girard. «J’ai voulu renouer avec un répertoire qui m’est cher, a-t-il déclaré. Il me faut poncer la nacre qui recouvre l’énigme de l’âme humaine.» Alexis Martin, Benoit Brière, Pierre Lebeau et Emmanuel Schwartz seront de la distribution.

Du 21 avril au 21 mai, Robert Lepage montera sur la scène du TNM avec 887, œuvre nostalgique, ludique et intimiste sur sa jeunesse passée à Québec au 887 avenue Murray, d’où le titre de sa pièce. Le dramaturge revient sur son enfance pour mieux s’interroger sur l’identité de tout un peuple au tournant des années 1960.

Pour plus d'informations, c'est ici.

Abonnez-vous à notre page sur Facebook
Suivez-nous sur Twitter

INOLTRE SU HUFFPOST

25 pièces de théâtre à voir en 2015