NOUVELLES

Gagnante d'une carte cadeau Tim Hortons, elle se fait refuser son prix à cause d'une règle méconnue du concours

30/03/2015 03:47 EDT | Actualisé 30/03/2015 03:48 EDT
HuffPost Canada

Il est déjà assez rare comme ça de gagner un prix au concours « Dérrroule le rebord pour gagner » de Tim Hortons, alors pourquoi se mettre des bâtons dans les roues?

Samantha Burke, une femme de Terre-Neuve, a accidentellement gâché un verre cartonné gagnant qui lui aurait permis de remporter une carte-cadeau de 100 $ chez Tim Hortons, raconte CTV News.

C'est que Mme Burke, comme la plupart des buveurs de café canadiens, ignorait un règlement : pour recevoir son prix, il faut présenter non seulement le rebord gagnant, mais aussi un code d'identification qui y est attaché.

Il aurait donc fallu entrer en ligne le code inscrit sur le rebord ou l'envoyer physiquement par la poste à Tim Hortons.

À travers les années, voici les meilleurs prix qui ont été offerts par le concours de Tim Hortons (le texte se poursuit sous la galerie).

Les meilleurs prix gagnés à «Dérrroule le rebord pour gagner»

Parce qu'elle n'a gardé qu'une partie du rebord et qu'elle a jeté le reste du gobelet, Mme Burke a été disqualifiée.

« J'ai assumé que [la partie où était inscrit le prix remporté] serait assez pour réclamer mon dû, puisque c'est ce que j'ai toujours fait lorsque je gagnais des beignes ou du café », a-t-elle expliqué à la radio de CBC.

L'histoire de Burke racontée sur Facebook a été partagée 18 000 fois avant d'être supprimée du réseau social, ce qui n'a pas empêché David Weeks, propriétaire du Tim Hortons de Clarenville où le café gagnant a été acheté, d'en avoir vent.

Weeks, qui ne connaissait lui non plus pas le règlement en question, a décidé de remettre quand même une carte de 100 $ à Samantha Burke.

Tout est bien qui finit bien, donc... Mais si le prix avait été un bateau ou une voiture, on se doute que le propriétaire n'aurait pas pu donner le prix gracieusement comme il l'a fait dans le cas qui nous intéresse. Soyez donc avertis pour ne pas que votre chance se transforme en malheur.

Cet article initialement publié sur le HuffPost Canada a été traduit de l'anglais.

Abonnez-vous à notre page sur Facebook
Suivez-nous sur Twitter