NOUVELLES
28/03/2015 09:33 EDT | Actualisé 28/03/2015 11:36 EDT

Future Shop ferme tous ses magasins au Canada (VIDÉO)

Best Buy ferme 66 magasins Future Shop au pays et les 65 succursales restantes porteront désormais la bannière Best Buy, a annoncé l'entreprise samedi.

« Best Buy [...] qui possède et exploite les magasins des marques Best Buy et Future Shop - a annoncé aujourd'hui son intention de regrouper ses magasins et sites web Future Shop et Best Buy sous la marque Best Buy et a dévoilé un plan ambitieux visant à développer une expérience client multicanal hors pair », peut-on lire dans un communiqué de Best Buy, samedi.

« En raison de ce regroupement, environ 500 postes à temps plein et 1000 postes à temps partiel seront éliminés ».

Certains des employés touchés pourront être réembauchés dans un Best Buy, assure l'entreprise. « Les employés touchés bénéficieront d'une indemnité de départ, de programmes d'aide aux employés et de transition professionnelle. »

Des affiches ont été placées à l'entrée de magasins pour informer les clients, qui se sont butés à des portes fermées samedi. Des employés ont appris la nouvelle en arrivant au travail ce matin.

Les 65 succursales qui migreront sous la bannière Best Buy seront inaccessibles pendant une semaine, le temps d'effectuer les changements. L'entreprise entend procéder à des investissements pouvant atteindre 200 millions de dollars dans les magasins restants. Elle consacrera une partie de cette somme à son site Internet.

Dans les secteurs où les deux bannières sont présentes, le magasin Future Shop disparaîtra au profit de celui de Best Buy.

Best Buy dit avoir pris cette décision « après avoir effectué un examen approfondi de son parc immobilier ».

Antonio Filato, président du Conseil provincial du syndicat des Travailleurs et Travailleuses unis de l'alimentation et du commerce, se dit « très triste » pour ces travailleurs, qui ne sont pas syndiqués.

Pour M. Filato, il s'agit d'une tendance en Amérique du Nord.

« N'oubliez pas que l'Internet est en train de transformer [le commerce] du détail au Canada. »

— Antonio Filato, président , TUAC, local 500

Le président du TUAC se dit toutefois déçu de la manière dont les travailleurs sont traités « dans cette industrie ». Il déplore la méthode utilisée pour annoncer cette restructuration, une méthode semblable à celle utilisée par la bannière Target. Il qualifie les deux entreprises de « compagnies antisyndicales et antitravailleurs ».

C'était passablement prévisible, voire inévitable, selon Jacques Nantel du Département de marketing de HEC Montréal.

« C'est un réseau qui avait pris un sérieux retard en matière de commerce électronique. Il perdait des parts de marché. »

— Jacques Nantel, professeur, titulaire, Département de marketing, HEC Montréal

La chaîne Future Shop compte actuellement 140 magasins au Canada et emploie plus de 10 000 personnes.

Best Buy avait acquis Future Shop en 2001 pour 580 millions de dollars.

Les internautes n'ont pas tardé à réagir sur les réseaux sociaux. Voici les premières réactions sur Twitter:

Fermeture de Future Shop

Plus de détails à venir.

Abonnez-vous à notre page sur Facebook
Suivez-nous sur Twitter