BIEN-ÊTRE

Dernière sortie publique avant l'accouchement pour Kate

27/03/2015 04:08 EDT | Actualisé 23/04/2015 09:23 EDT
Max Mumby/Indigo via Getty Images
LONDON, UNITED KINGDOM - MARCH 27: (EMBARGOED FOR PUBLICATION IN UK NEWSPAPERS UNTIL 48 HOURS AFTER CREATE DATE AND TIME) Catherine, Duchess of Cambridge receives a posy of flowers from Stephen Lawrence's niece Mia as she visits the Stephen Lawrence Centre, Deptford during a day of engagements to support development opportunities for young people on March 27, 2015 in London, England. (Photo by Max Mumby/Indigo/Getty Images)

Kate, l'épouse du prince William, a honoré vendredi ce que les médias britanniques considèrent être son dernier engagement public avant la naissance de leur deuxième enfant, prévue sans doute pour la "fin avril".

Pour la peine, la Duchesse de Cambridge, enceinte de huit mois, a même enchaîné trois visites en une journée à Londres. Vêtue d'un élégant manteau fuchsia, elle s'est notamment rendue, en compagnie de son époux, dans un centre d'insertion pour jeunes, où elle a révélé que la "shepherd's pie", cette tourte à la viande et à la croûte de pomme de terre, était l'un de ses "plats préférés".


Dernière sortie publique de Kate avant son accouchement


Mais le couple s'est aussi livré à quelques unes de ces confidences répercutées ensuite par des témoins en lévitation, dont raffolent les médias britanniques.

Antonia Kain, 45 ans, et Parl Reardon, 50 ans, qui ont eu la chance d'échanger quelques mots avec le couple, ont ainsi appris de Kate que le terme était prévu "pour avril, la fin avril".

William, lui, commence à être "impatient" et "veut que le bébé arrive maintenant, tout de suite", ont-ils ajouté. Un autre heureux témoin, Helen Scholes, a réussi à arracher une ultime confidence au prince qui lui aurait asséné: "le premier bébé change la vie, le deuxième change la donne".

Fille ou garçon, le futur bébé royal prendra la quatrième place dans l'ordre de succession au trône britannique, juste derrière son frère George, né le 22 juillet 2013 après une longue attente devant la maternité St Mary à Londres.

Le Palais de Kensington, résidence londonienne du couple, se refuse systématiquement à tout commentaire sur la date prévue de l'accouchement. Qui pourrait coïncider, à quelques jours près, avec les élections législatives du 7 mai au Royaume-Uni.

Abonnez-vous à notre page sur Facebook
Suivez-nous sur Twitter